BIC : qui coupe encore ses positions à 80 euros ?

Rédigé le 25 octobre 2017 par | Mid et Small Caps Imprimer

BIC n’en finit plus de décevoir. La divulgation de ses trimestriels (chute de -12,3% du résultat sur 9 mois) provoque une nouvelle rupture baissière. Bic (FR0000120966) plonge de -10% (ce qui devient une habitude à chaque annonce) et ouvre  cette fois un gap sous 91,1 € et vient tester les 80 €

plongeon de BIC

BIC : N’attrapez pas un rasoir qui tombe !

BIC corrige de -36% depuis le 1er janvier et fait réellement figure de « couteau qui tombe » (enfin, plutôt de rasoir qui tombe) et que plus personne ne veut se risquer à rattraper en vol.

La descente aux enfers s’est enclenchée le 1er décembre 2015, depuis un zénith de 162 €. Le plancher du jour acte une division par un peu plus de 2 de sa capitalisation en moins de 24 mois : à -50%, les mauvaises nouvelles sont dans les cours, non ? Non : les vendeurs à découvert bénéficient de conditions techniques idéales pour continuer de défoncer le titre.

Il faut en être conscient si l’on se risque à l’achat : le titre pourrait continuer sa chute sur les 72 voire 61 €… Hypothèses extrêmes, mais tout est extrême dans ce marché.

Pour l’analyse fonda du dossier, je vous renvoie à l’article qu’Eric Lewin a fait début octobre :

BIC doit trouver un nouveau modèle pour vous raser

 

 

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire