Prenez vos bénéfices sur le secteur Basic Ressources

Rédigé le 19 avril 2010 par | Autres indices Imprimer

Alors qu’Alcoa, le spécialiste de l’aluminium, ouvrait la semaine dernière le bal des publications de résultats du premier trimestre outre-Atlantique, il est l’heure de revenir sur le secteur du Basic Ressources — les actions liées aux matières premières.

Il y a un peu plus d’un mois je vous faisais un point technique sur ce secteur vital à l’économie, en Europe et dans le monde, et qui rassemble quelques grands noms tels que BHP Billiton, Rio Tinto, ou Arcelor.

Une progression fulgurante et un objectif atteint Nous étions à 473 points sur l’indice européen des ressources de base, et j’évoquais alors comme zone cible les 580/597 points, niveau de résistance majeur correspondant aux plus hauts de juillet/août 2008 et au retracement de 61,8% de la grande vague de baisse 2008/2009.

Un mois après, comme vous le voyez sur le graphique ci-dessous, nous avons déjà atteint le bas de cette zone le 7 avril dernier, inscrivant un plus haut à 584 points. Après cette progression fulgurante sans la moindre consolidation ces dernières semaines, se pose donc aujourd’hui la question de la prise de bénéfices sur ce secteur.

Graphique de l'indice Basic Ressources

La prudence est désormais de rigueur Comme illustré, l’indice a rebondi comme je l’anticipais à l’approche du bas du canal, ascendant depuis un an. Mais nous arrivons maintenant en haut de ce canal, qui se situe juste au-dessus des 597 points.

Ce niveau de résistance m’incite d’autant plus à la prudence que le RSI à 14 jours, indicateur borné entre 0 et 100 pour rappel, vient de rebrousser chemin après une course folle ces dernières semaines. Il a quasiment atteint le niveau stratosphérique des 80, traduisant un manque de dynamique du secteur ces derniers jours.

Après avoir pris plus de 25% en un peu plus d’un mois, cette zone de résistance où nous sommes m’apparaît donc idéale pour prendre des bénéfices sur le secteur, surtout étant donné la volatilité particulièrement importante des valeurs du secteur, qui seraient les premières à pâtir d’une correction des marchés.

Retour en bas de canal… au minimum Dès lors, si nous butons en-dessous des 597 points, nous devrions au minimum revenir tester le support horizontal des 503 points, ancien point haut de février dernier qui coïncidera avec le bas de notre canal haussier d’ici quelques semaines. Ce support pourrait alors donner lieu à une réaction des acheteurs.

Si ensuite nous venions à casser ce niveau, une correction beaucoup plus significative se mettrait en place, mais nous aurons le temps d’en reparler d’ici là.

Mots clé : -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire