Selon Ben Bernanke, plus de banquiers auraient dû aller en prison après 2008…

Rédigé le 5 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Ben Bernanke a déclaré que « davantage de banquiers corrompus auraient dû aller en prison en 2008/2009 ».

Qu’entend-t-il par « d’avantage » puisque aucun n’a été inculpé ni n’a écopé d’aucune peine de prison pour tromperie, escroquerie, falsification, manipulation des marchés, cavalerie financière, etc.

À part peut-être Fabrice Tourre, « lâché » par Goldman Sachs (livré en pâture à la justice américaine mais à condition qu’il ne risque qu’une simple amende et pas un séjour derrière les barreaux).

Et puis Fabrice Tourre était français (beurk, beurk, beurk…) et avait le profit du « parfait coupable »: arrogant, cynique, sans aucune éthique et d’une avidité sans limite… bref, un vrai « GS » boy du sommet de l’organigramme.

Donc, pour résumer, il était surtout coupable d’être français !

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire