Prenez vos bénéfices sur les bancaires

Rédigé le 26 avril 2010 par | Big caps Imprimer

Le 16 avril, entre 16h40 et 17h30 pour être précis, les marchés américains et surtout européens perdent brutalement plus de 2% en moins d’une heure. La SEC vient alors d’ouvrir une enquête sur Goldman Sachs. Rappelons les faits. Le groupe est fortement soupçonné d’avoir escroqué des investisseurs en leur vendant des titres adossés à des prêts immobiliers risqués. Depuis d’autres organes de surveillance ont également ouvert des enquêtes en ce sens.

Il était difficile d’anticiper la publication de cette nouvelle, et la chute du marché a été très brutale. Il fallait donc idéalement se positionner dans les jours précédents la nouvelle, ou dans les premières minutes vers 16h30 quand le marché est parti à la baisse.

Une sous-performance significative

Pourtant, depuis quelques jours déjà, le marché, et en particulier le secteur bancaire européen, auquel je vais m’intéresser aujourd’hui, montrait déjà des signes de faiblesse, comme nous allons le voir avec le graphique journalier ci-dessous.

Graphique du secteur bancaire européen

Ce qui frappe sur le secteur ces derniers mois, c’est la nette sous-performance par rapport aux indices européens. En effet, depuis octobre 2009 et un plus haut à 243 points, il fait beaucoup moins bien que le marché, et montre des signes de faiblesse qui se sont concrétisés dès le mois de janvier dernier, avec une violente première vague de correction.

Après avoir buté à nouveau sous les 243 points, à 237,50 le 11 janvier dernier, les bancaires se sont ainsi repliées pour revenir prendre appui sur les anciens plus hauts de juin 2009, à 190 points, devenu désormais support.

… confirmée par l’analyse technique

Comme par hasard, le 16 avril dernier, le secteur est revenu tester ce niveau de résistance (à un point près) à 236,50 points, avant d’entamer sa correction. Une précision diabolique qui convertirait les quelques sceptiques sur la pertinence de l’analyse technique. Quand nous avons atteint ce niveau, l’analyse technique nous a permis donc au moins de prendre des bénéfices sur le secteur bancaire. Elle nous a donné des indications incitant à la prudence à court terme sur le marché ce 16 avril.

De là à penser que l’annonce de l’affaire Goldman Sachs n’était qu’un prétexte pour certains opérateurs pour prendre leurs bénéfices…. Néanmoins, cela montre une fois encore l’intérêt de l’analyse technique comme outil d’aide à la décision pour vos investissements. Elle permet notamment de repérer des niveaux et d’ajuster votre timing.

Et c’est en utilisant chaque jour cet outil que je guette pour vous les opportunités sur les marchés à court terme, à la hausse comme à la baisse pour mon service @Turbos Trader.

Quelles perspectives pour les mois à venir ?

Revenons maintenant sur les objectifs pour le secteur bancaire dans les prochains mois.

Les indicateurs mathématiques ont confirmé l’essoufflement de ces derniers jours, en particulier le RSI à 14 jours, qui a cassé le niveau des 58 — double niveau de support à la fois horizontal et oblique — désormais résistance.

Tant que nous restons en dessous des 243 points, on profitera donc du rebond de ces derniers jours proche des 236 points pour prendre des bénéfices sur le secteur pour ceux qui seraient encore positionnés.

Une nouvelle phase de correction en dessous des 243 points reste en effet envisageable sur ce secteur, beaucoup plus faible que le marché, avec comme cible les 190 points. En cas d’accélération baissière en cassure, les 170 points, anciens plus bas de juillet 2009.

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire