La Banque centrale chinoise envoie l’artillerie lourde et déclenche un véritable vertige haussier

Rédigé le 23 octobre 2015 par | Cac 40, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Mario Draghi a déclenché un nouveau volet de la guerre des devises, la riposte de la PBOC (acronyme de People’s Bank of China, la Banque centrale chinoise) n’a pas tardé de plus d’une demi-journée.

La Banque centrale chinoise sort donc l’artillerie lourde avec un taux directeur ramené à 4,35% (-25 pts de base) et le taux de dépôt (ou de prises en pension) est abaissé à 1,5%.

Alors que les économistes continuent de rechercher en vain quel a bien pu être l’effet positif des 3 précédentes baisses de taux chinoises en 2015, le CAC40 tutoie désormais les +3% à 4 947 pts, soit exactement +5% sur le semaine écoulée, avec un score mensuel porté à… +11%.

Avec +500pts en 4 semaines, le CAC40 d’ores et déjà  battu son record historique absolu de points gagnés en 1 mois.

Encore 1% à engranger et ce sera le meilleur mois boursier de progression de l’histoire du CAC40 (c’est avril 2009, avec +12% qui demeure la référence absolue en terme de pourcentage de hausse).

Mais au fait, si le CAC40 parvient effectivement à rejoindre les 5 000 pts… qu’est-ce qui va mieux pour la croissance, l’investissement, le pouvoir d’achat des ménages, le chômage depuis 1 mois ?

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire