Avec Embraer, Boeing répond à Airbus et l'aviation civile se concentre davantage | La Bourse au Quotidien


Avec Embraer, Boeing répond à Airbus et l’aviation civile se concentre davantage

Rédigé le 6 juillet 2018 par | IPO, OPA, opérations financières Imprimer

Avion EmbraerLa concentration de l’industrie aéronautique se poursuit : Boeing met la main sur la division « avions commerciaux » du brésilien Embraer pour 3,8Mds$ (il s’agit d’une gamme complémentaire des moyens courriers de type B-727, des mono-couloirs de faible gabarit et peu gourmands en carburant).

C’est la riposte américaine au rachat du canadien Bombardier par Airbus il y a un mois, la prise de contrôle de l’activité « C-Series » étant devenue effective le 1er juillet.

Verrou sur toute la gamme

L’industrie aéronautique civile se transforme en un duopole en Occident, et le seul concurrent de taille globale pourrait prendre son envol depuis la Chine… mais du coup, il sera très difficile, sinon impossible, à un constructeur chinois de proposer une gamme couvrant tous les besoins, de 50 à 500 places.

Objectif réduction de consommation de carburant

Airbus prévoit que la flotte mondiale d’avions à usage civil va plus que doubler pour atteindre 48 000 appareils d’ici 2037 (dont 28 500 de « mono-couloirs »), afin de répondre à une croissance du trafic aérien de 4,4% par an au cours des vingt prochaines années (les pays émergents absorberont 60% de la production).

Airbus revoit à la hausse de 15% ses dernières estimations qui dataient d’il y a un an et remet l’accent sur la conception d’avions de plus en plus économes en carburant, ce qui permet également d’étendre leur rayon d’action. D’autant qu’une escale en moins permet d’économiser encore davantage de kérosène.

Pour Donald Trump, l’Opep est derrière la hausse des prix du pétrole

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Avec Embraer, Boeing répond à Airbus et l’aviation civile se concentre davantage”

  1. Bonjour,

    Je me permet de réagir à votre article et au tweet d’Eric concernant le titre Airbus.

    Qu’en est-il de l’OBV ? N’y voyez-vous pas de divergence ?

    J’en profite pour vous remercier des articles et vidéos que vous mettez à disposition, je suis labourseauquotidien depuis peu, les informations que vous publiez sont pertinents et réalistes.

Laissez un commentaire