Avant de trader, repérez dans quel type de marché vous êtes ! (1)

Rédigé le 1 juin 2015 par | Apprendre la Bourse, Toutes les analyses Imprimer

Toute intervention sur les marchés financiers doit se faire en fonction d’une stratégie précise, définie et éprouvée. Si vous n’avez pas de stratégie et que vous vous positionnez « au  petit bonheur la chance »… vous mettez toutes les chances de votre côté pour PERDRE de l’argent.

C’est d’ailleurs ce qui fait que 90% des particuliers perdent de l’argent en Bourse avec une régularité déconcertante. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’AMF. Et si vous discutez un peu avec votre brooker et qu’il est honnête, il vous confirmera ce chiffre.

Sortons un instant du cadre du trading et des marchés. Posons-nous quelques questions simples.

Un peu de travail s’impose avant de trader

Achèteriez-vous une maison au hasard, sans en étudier le prix, simplement parce qu’en marchant dans la rue, un panneau publicitaire vous vantait la construction ultra-moderne, ultra-écologique, son emplacement et que le commercial (celui qui touche les commissions) a eu l’air extrêmement sympathique à votre égard ?

Non, bien entendu.

Eh bien, sur les marchés, pourquoi achèteriez-vous Total « parce que le broker XYZ vient d’émettre une recommandation positive au cours actuel avec un objectif revu en hausse? »

Non, ne niez pas : je sais que vous l’avez fait ! (comme moi à mes naïfs débuts en Bourse d’ailleurs !).

Au passage, si vous suivez ce genre de recommandation d’analystes et autres brokers, posez-vous cette simple question : pourquoi une grande banque d’investissement ou un cabinet renommé qui dépense des fortunes à entretenir une armée d’experts pointus et grassement payés, irait nous donner, à nous, gratuitement, le fruit de leur travail et donc leurs meilleurs conseils et recommandations ?

Donc déjà, faites-moi une promesse : n’intervenez jamais sur les marchés financiers sans méthode ni stratégie. Avant de passer votre ordre, pensez à la comparaison avec l’achat d’une maison.

Bien. Ceci étant dit, je vais donc vous montrer aujourd’hui et ces prochains jours une méthode simple que vous pourrez appliquer facilement, et quels que soient vos « outils » de trading. Je vais vous apprendre à reconnaître le type de marché dans lequel vous intervenez pour appliquer ensuite la stratégie la plus appropriée.

Il existe 4 types de marché et donc 4 stratégies possibles

Pour repérer le type de marché auquel vous avez à faire, j’utilise une enveloppe de volatilité de type bandes de Bollinger et la nature de leur formation. Mathieu vous en a un peu parlé dernièrement, sur l’exemple d’Eurodisney.

Aujourd’hui : le marché en tendance

« La tendance est ton amie », entendons-nous régulièrement.

Oui. C’est vrai.

Mais encore faut-il encore que le marché soit en tendance ! Pour en être sûr, il faut donc utiliser les bandes de Bollinger.

Lorsque vous avez un marché en tendance, les bandes qui constituent les limites de cette enveloppe doivent être toutes deux parallèles et orientées dans le même sens.

Je vous propose deux exemples : l’eurodollar (au gauche) et le CAC (droite), en Unité de Temps journalière.

Vous voyez que les limites des bandes grisées, qui sont les bandes de Bollinger, sont orientées à la hausse ou à la baisse, et sont parallèles. C’est donc qu’il y a une tendance sur ces actifs. Je les ai matérialisées par des flèches rouge sur l’EURUSD (pour une tendance baissière et vertes sur le CAC40 (tendance haussière). Pour le coup « la tendance est votre amie ».

La stratégie sur un marché en tendance ? Il vous faut renforcer vos positions sur de légers replis et accompagner la tendance.

Mais ne prenez jamais de position à l’encontre de ce genre de tendance. Vous éviterez bien des erreurs ; c’est déjà ça de gagné – ou plutôt, de « pas perdu ».

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Alors quand détecter la fin de la tendance ?

Comment repérer une fin de tendance ?

Tout simplement quand la bande de Bollinger dite « directrice » (celle qui « dirige le mouvement et montre son orientation) se retourne contre la tendance qui prévalait. J’ai indiqué ce moment par des flèches bleues sur les deux graphes.

Lorsqu’une tendance prend fin, il y a deux conséquences directes :

1 – vous cherchez un point de sortie pour solder vos positions de trading – qui ont été prises pour travailler et/ou se renforcer dans la tendance pendant qu’elle se développait;

2 – la fin d’une tendance occasionne régulièrement des « pulls backs » ou des « consolidations » rapides (et souvent violentes) dans la direction inverse de la tendance qui vient de se terminer.

Mouvements de moindre amplitude mais qui sont très intéressants à travailler sur des échelles plus court terme.

Et voilà, chers amis : vous devriez à présent pouvoir détecter ce premier type de marché et adopter la bonne stratégie.

Vous comprenez par exemple pourquoi, fin avril (c’est à dire juste avant que le CAC n’entame sa correction à partir de ses plus hauts) je vous ai recommandé de couvrir votre portefeuille et de ne plus jouer la hausse.

Et pourquoi l’avoir fait « juste avant' » le signal de fin de la tendance ?

Parce que j’utilise aussi d’autres petits outils forts simples qui permettent justement de prévenir de la (forte) probabilité de ce genre de tendance. Dont certains principes dits « d’Analyse Dynamique »

Si vous disposez d’un peu de temps pendant votre week-end ou vos soirées, vous je vous renvoie à cette video, qui est une explication détaillée de ces principes, ainsi que du paramétrage à prendre en compte pour faire apparaitre ces enveloppes de volatilité vos plateformes de trading. C’est le premier Webinaire d’une série que j’ai réalisée sur les fondements d’une stratégie de trading.

La semaine prochaine, nous aborderons les stratégies dites de « cassure ». Comment les repérer, quelles sont leurs implications pratiques et conséquences en termes de trading.

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “Avant de trader, repérez dans quel type de marché vous êtes ! (1)”

  1. Bravo, c’est super d’expliquer.
    Merci et continuez à nous éduquer

Laissez un commentaire