photo auteur
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Les emprunts espagnols auront-ils la peau du S&P500 ?

Rédigé le 17 juin 2010 par Philippe Béchade | Autres indices, Matières Premières

Le premier semestre s’achève ce vendredi 18 juin à Wall Street. Rien de ce qui survient au cours de la poignée de séances qui précède la journée des « Quatre sorcières » n’est dû au hasard.

Le CAC40 déjà en catégorie B pour un scénario de série Z ?

Rédigé le 10 juin 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Si certains investisseurs n’étaient pas encore convaincus qu’il se trame quelque chose au plus haut niveau européen, un coup d’oeil à la performance du DAX depuis le 1er janvier 2010 devrait suffire : -1% depuis le 8 juin alors que six mois auparavant c’était du 100% positif. Ils peuvent ensuite opérer une comparaison avec Milan (-20%), Madrid (-27%) ou Paris (-14%).

BP dilue sa cote dans sa marée noire

Rédigé le 3 juin 2010 par Philippe Béchade | Matières Premières

« Drill, baby, drill »… Souvenez-vous, c’était le slogan de la campagne de Sarah Palin, la colistière du candidat républicain McCain aux présidentielles américaines de 2008. Par ces paroles, elle cherchait à encourager le forage pétrolier sur le sol américain ainsi qu’en Alaska, l’Etat dont elle était gouverneur et qui avait subi 20 ans auparavant la pire pollution de l’histoire des Etats-Unis suite au naufrage de l’Exxon Valdez (le 24 mars 1989).

L’Eurostoxx50 aurait-il la nostalgie de l’automne 2008 ?

Rédigé le 28 mai 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

La volatilité des cours est redevenue très proche de ce qu’elle était à l’automne 2008. L’évolution de l’Eurostoxx50, l’indice pan-européen le plus représentatif de la tendance boursière dans l’Eurozone, ne peut s’appréhender avec pertinence que par le biais de l’analyse technique. Et pourtant comme vous l’a démontré Jérôme Vinerier dans un récent billet, celle-ci peut néanmoins nous donner de précieuses indications.

Le DAX30 superforme le CAC40 et l’EuroStoxx 50

Rédigé le 21 mai 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

L’euro est-il en danger comme le prétendait Angela Merkel mercredi matin ? L' »échec » de la monnaie unique sonnera-t-il le glas de la construction européenne ? Les marchés semblaient partager les craintes de la chancelière avant même qu’elle ne prenne la parole. L’euro a, en effet, replongé de -2,5% mardi soir — entre 1,245$ et 1,2160$ — pour s’inscrire à son plus bas niveau depuis la mi-avril 2006.

Si l’EuroStoxx 50 a bien validé un M, les bulls vont ruminer !

Rédigé le 18 mai 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Nous étions perplexes mercredi matin en voyant les indices européens rouvrir en repli de -1,5% (tout comme la veille d’ailleurs) puis engranger +1,2% dans l’heure qui avait suivi. La France venait en effet d’annoncer une croissance anémique de +0,1% au 1er trimestre 2010, au lieu des +0,3% prévus, alors que la récession en 2009 était symétriquement revue à la hausse à -2,5%.

1 000 points en séance pour le Dow Jones : les raisons d’une catastrophe boursière

Rédigé le 7 mai 2010 par Philippe Béchade | Analyses indices, Autres indices, US

La séance du 6 mai à Wall Street restera dans les annales comme la synthèse de tous les travers, excès et absurdités d’une Bourse robotisée, où le trading à la milliseconde peut déboucher sur les pires catastrophes.

Celle à laquelle nous venons d’assister jeudi est selon toute vraisemblance d’origine technique. Cependant, c’est un scénario de krach sans précédent car les indices américains ont plongé de 6% à 7% en cinq minutes (de 20h40 à 20h45), passant de -3% à -9% ou -10%.

Double top pour le CAC40… une mauvaise chute

Rédigé le 6 mai 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Nous n’avons cessé de dénoncer l’attitude intellectuelle des investisseurs qui consiste à déduire des perspectives économiques de l’évolution — totalement absurde — des cours de Bourse. Avec l’hégémonie exercée par le benchmarking, quelques institutionnels suffisamment retors et influents ont compris depuis longtemps que c’est « la queue qui remue le chien » et non l’inverse.

Intel vs AMD : lequel jouer ?

Rédigé le 16 avril 2010 par Philippe Béchade | Analyses indices, Big caps, US

La demande des entreprises et des ménages s’inscrit dans un megatrend de croissance impressionnante, ce qui se traduit par un bénéfice net de 2,4Mds$, soit 0,43$ par action contre 629Mds $ et 0,11$ par action un an auparavant. Intel bat largement le consensus de 0,38$ par action… mais les analystes ont systématiquement sous-estimé les profits de 10 à 15% lors des quatre publications de résultats précédentes. Alors que, comme nous l’avons déjà souligné, il s’agit d’une stratégie délibérée…

La bulle pétrolière sonne-t-elle le glas de la bulle obligataire ?

Rédigé le 8 avril 2010 par Philippe Béchade | Matières Premières

Je vous parlais déjà du pétrole le 18 mars. Aujourd’hui, le sujet central de ce Billet du Trader, c’est encore le pétrole… Mais si l’on s’écarte d’un examen au premier degré du graphique, sa récente flambée de 9% en une poignée de séances — du 29 mars au 5 avril — soulève peut-être plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

Un premier trimestre pour rien en Europe ? Qu’en dit l’AEX ?

Rédigé le 1 avril 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Le premier constat, c’est une nette surperformance des indices boursiers nord et sud-américains (+5% en moyenne), la stagnation des indices européens (l’Eurofirst80 affiche un score nul et vierge) et la consolidation des places asiatiques (-3% en moyenne avec le surgissement du risque inflationniste), à l’exception de Tokyo (l’indice Nikkei engrange +5,15%).

Double top sur le DAX30

Rédigé le 25 mars 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Sauver ou ne pas sauver la Grèce ? La question est fertile de réponses mais le terrain des négociations est bien plus aride. Rien ne pousse si ce n’est les réserves des uns ou l’amertume des autres.

Angela Merkel finira peut-être par valider les mécanismes d’un plan de sauvetage des finances grecques mais à ses propres conditions. Cela ne doit rien coûter au contribuable allemand. Cela ne doit pas mobiliser les ressources des banques germaniques. Et cela doit être pris en charge conjointement avec le FMI.

Le pétrole sera-t-il contaminé par les indices boursiers ?

Rédigé le 18 mars 2010 par Philippe Béchade | Matières Premières

Nous avions mis en évidence, un mois auparavant, la caractéristique de précurseur de la tendance boursière du pétrole sur le NYMEX.

Les sommets et les planchers de l’or noir précèdent de deux à quatre jours ceux des actions à Wall Street… mais voilà que les indices américains, asiatiques et européens ont inscrit une nouvelle cascade de records mensuels ou annuels le mercredi 17 mars. C’est-à-dire cinq jours après le top du baril à 83$ le 10 mars dernier.

L’Ibex 35 : le bull espagnol faiblit sous l’endettement

Rédigé le 11 mars 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Quel indice boursier de la Zone euro s’est-il offert une progression de +82% en neuf mois (de mars 2009 au 4 janvier 2010) tandis que la moyenne de la Zone s’établissait autour de +50% (pour l’Eurostoxx 50) ?

Quel indice boursier de la Zone euro peut-il prétendre, en Occident, à une performance comparable à celle du Nasdaq 100 ?

Quel indice boursier de la Zone euro n’a en revanche gagné que 2,5% entre le 30 septembre 2009 et le 11 janvier 2010 tandis que l’Eurostoxx 50 engrangeait +5% ?

Rhodia : +700% de hausse, et après ?

Rédigé le 25 février 2010 par Philippe Béchade | Big caps

Le parti pris d’aborder l’étude d’une valeur par le biais de l’analyse technique n’interdit pas de s’intéresser aux paradoxes.

Il est par exemple de notoriété publique que le secteur de la chimie est particulièrement vulnérable aux ralentissements conjoncturels qui affectent les marges et les volumes. De Rhodia à Dow Chemical, en passant par Bayer ou BASF aucun de ces groupes n’a été épargné par la crise. Logique si l’on considère qu’ils sont à l’avant-poste de la demande industrielle mondiale. Ils ont donc subi de plein fouet le ralentissement de la demande et ont publié, tout au long de 2009, des résultats en baisse.

Un pétrole à la hausse : bonne nouvelle pour l’euro et les indices boursiers

Rédigé le 18 février 2010 par Philippe Béchade | Matières Premières

Le pétrole a pu inscrire un record à 83,8$ le 11 janvier dernier. Parallèlement, l’euro s’offrait un timide rebond intermédiaire entre 1,42$ et 1,455$… bien loin des 1,515$ inscrits le 3 décembre 2009 — où le baril, lui, plafonnait sous les 79$. Le rapprochement avec les indices boursiers semble beaucoup plus évident qu’il n’y paraît…

Euro versus dollar : la guerre des devises

Rédigé le 11 février 2010 par Philippe Béchade | Matières Premières

Jérôme vous parlait hier de la chute annoncée de l’EUR/USD. Je reviens sur le sujet, puisque l’on ne parle que de cela, mais en vous montrant que, encore une fois, tout est parfaitement orchestré pour que nous tremblions du déficit grec — histoire de nous faire oublier, ne serait-ce qu’un temps, celui des Etats-Unis. C’est ce que l’on appelle faire diversion, et la manoeuvre est bien connue depuis qu’Hollywood existe. Que dis-je… depuis qu’Homère a conté L’Iliade.

Le SP500 : comme une impression de déjà-vu !

Rédigé le 4 février 2010 par Philippe Béchade | Autres indices

Vous nous connaissez. Surtout si vous avez pris l’habitude d’écouter nos analyses chaque jour*. Nous soupçonnons fortement la prédominance des facteurs techniques et l’influence de programmes de trading informatisés sur la psychologie du marché depuis le mois de juillet 2009. Une sorte de régularité mensuelle s’est installée, et n’a connu qu’une seule véritable exception au mois de décembre dernier, lorsque la manipulation des indices (à la faveur de volumes complètement creux) ne se cachait même plus.

Les marchés sous stress et « VIX » et versa

Rédigé le 28 janvier 2010 par Philippe Béchade | Autres indices, VIX

Les premiers natifs de la côte Est auraient volontiers pu évoquer des financiers à la « langue fourchue » pour désigner la faune qui gravite autour de Wall Street.

Gel des crédits en Chine : fin de la récré sur les marchés

Rédigé le 21 janvier 2010 par Philippe Béchade | Big caps

Après la hausse du taux de dépôt et le relèvement des réserves obligatoires des établissements de crédit, la Banque centrale chinoise annonçait mercredi matin (le 20/01/2010) qu’elle avait l’intention de limiter l’expansion du crédit bancaire. ◊ Une petite restriction pourrait avoir de grands effets Le président de la Commission chinoise […]

A quoi reconnaît-on qu’un marché s’apprête à changer de polarité ?

Rédigé le 14 janvier 2010 par Philippe Béchade | Apprendre la Bourse

D’ordinaire, les chartistes guettent l’accélération finale, cette espèce d’emballement des cours, appelé « phase maniaque ». Qu’il s’agisse d’une capitulation à la baisse ou, symétriquement, d’une exubérance irrationnelle à la hausse, la fin du mouvement s’accomplit dans l’excès. Il se nourrit de lui-même ; il n’existe alors plus de sentiment contraire dans le marché. L’horloge s’emballe, tout le monde court dans la même direction… c’est le fameux « mouvement de troupeau », mû par des forces aveugles, qui se précipite vers le premier piège que le destin lui a tendu.

Comment jouer la corrélation dollar/pétrole/Dow Jones ?

Rédigé le 8 janvier 2010 par Philippe Béchade | Analyses indices, Matières Premières, US

Beaucoup de stratèges se revendiquent optimistes pour les actions et les matières premières en 2010. Non pas du fait de signaux incontestables de reprise économiques (si jamais ils se matérialisent d’ici 2011, ils ont déjà été joués et même sur-joués) mais parce que l’argent devrait demeurer abondant et gratuit, de par la volonté réitérée des banques centrales.