Au sommet de l’Otan, Donald Trump « balance » comme un furieux !

Rédigé le 11 juillet 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

La chancelière allemande Angela Merkel au sommet de l'Otan

Le président américain Donald Trump a reproché à l’Allemagne d’Angela Merkel son manque de contribution au budget de l’Otan.

Belle ambiance au sommet de l’Otan à Bruxelles : un malheur n’arrivant jamais seul, la Belgique battue hier soir par la France (sur le sol russe) doit maintenant supporter les rodomontades de Donald Trump, qui accuse les Européens de ne pas assez consacrer de moyens financiers à leur défense (pour contrer la menace russe).

Donald Trump rappelle que les États-Unis sont le premier contributeur au budget de l’Otan. Par ailleurs, ils consacrent à eux seuls 70 Mds$ pour leurs propres « opérations extérieures » (ce qui inclut les guerres encore en cours et le financement de plus de 700 bases militaires hors du sol américain).

La Russie fournit le gaz, les États-Unis la défense

Les représentants allemands présents à la première réunion de la matinée se sont entendus dire par Donald Trump qu’ils sont les otages de la Russie… non, ce n’est pas assez parlant : « l’Allemagne est COMPLÈTEMENT contrôlée par la Russie ».

Et bien voilà, on sait maintenant pourquoi l’Allemagne est si puissante économiquement et dégage autant d’excédents : encore un coup des Russes !

Cela dit tout s’éclaire : si l’Allemagne est esclave de son fournisseur de gaz et de pétrole, c’est également le cas de la Chine vis-à-vis de la Russie… et que dire des Etats-Unis par rapport à l’Arabie saoudite.

Donald Trump pousse l’Arabie saoudite à compenser l’isolement de l’Iran et du Venezuela

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - - - -

Laissez un commentaire