Attention au piège baissier sur Saint-Gobain : les algos ont pris le contrôle

Rédigé le 27 juin 2018 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Trading, Bourse Imprimer

Je me tiens prêt à passer à l’achat sur Saint-Gobain (FR0000125007-SGO). Pas seulement au regard de critères graphiques et techniques, mais aussi parce que, mine de rien, le titre est en train de se faire « ramasser » en douce…

On ignore bien sûr par qui, mais étant donné les volumes, il s’agit obligatoirement d’un (voire de plusieurs) institutionnels qui disposent d’algorithmes permettant de travailler les prix à la baisse et d’accumuler ainsi les titres qui tombent dans leur filet.

Bras de fer sur les niveaux actuels

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

De prime abord, nous avons un signal négatif : la résistance devenue support (oblique grise) vient d’être cassée. Un signal baissier, donc… n’est-ce pas ?

Pas si vite. Saint-Gobain est revenu sur un support (oblique verte), celui de son canal haussier (bleu) de (très) long terme (pastille verte). Or, ce support a toujours été (quelles que soient les conditions de marché) « prétexte » à de forts rebonds (pastilles jaunes).

Quel niveau sera le bon ? l’oblique grise cassée, qui faisait office de support, ou bien l’oblique verte, qui a permis aux titres de rebondir plusieurs fois ?

Nous allons voir cela, mais pour l’instant gardez en tête le niveau de cassure de cette oblique. Je l’ai indiqué par le segment bleu placé juste au-dessus des 40€ (à 40,20€ précisément).

Et passons en vue court terme pour analyser ce qui s’est passé.

Ne tombez pas dans le piège baissier : les algos sont à l’œuvre

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La cassure des 40,2€ s’est produite le 18 juin dernier : sur ce graphique en U.T 30 minutes, j’ai indiqué la date par les segments oranges pointillés.

Depuis, les cours plongent dans une tendance en ligne qui témoigne d’une probable prise de contrôle par un algo. En effet, le mouvement est continu et se propage à l’intérieur d’un canal de très faible amplitude.

Parallèlement, l’OBV (« On Balance Volume ») évolue dans une phase d’accumulation.

Alors ça, cher ami, c’est typiquement le signe qu’un algorithme « dégomme » une valeur pour sortir le maximum de petites mains et retourner sa veste ! Ce faut déjà le cas lors des précédents « V » bottoms qui apparaissent en vue hebdomadaire, plus haut : je les ai zoomés dans l’encadré en haut à gauche dans le premier graphique. Depuis 2009, régulièrement, après une forte accélération baissière qui a ramené les prix sur le support, le cours s’est brutalement retourné à la hausse. C’est que l’on appelle des « V » bottoms.

Faites attention, car ce petit manège peut durer jusqu’à ce que l’algo ait atteint son point de renversement. Par conséquent, le plan de trade de ce jour est réservé uniquement à ceux qui pourront suivre Saint-Gobain chaque soir.

Comment prendre position du coup ?

Comme nous sommes dans une tendance en ligne, on peut oublier les indicateurs techniques sur le court terme…

Pour ce qui me concerne, je placerais ici un ordre d’achat à seuil de déclenchement (ASD) environ 1% au-dessus de la résistance (oblique rouge) de la tendance algorithmique de court terme. Cet ASD correspond à peu près au niveau du petit segment horizontal vert.

Le CAC40 en train d’arriver sur  le niveau des 5 200 points, l’objectif de baisse que j’évoquais dans mon dernier point hebdomadaire.

Fondamentalement, Saint-Gobain est l’une des valeurs « dollar » du CAC et devrait profiter de la baisse de l’euro-dollar lors de la publication des résultats semestriels, prévue pour le 26 juillet prochain après Bourse.

Le consensus de marché dégagé par les analyses fondamentales valorise SGO à 53,5€, soit un potentiel d’appréciation de l’ordre de 40%.

Bon, je n’irais pas jusque-là pour le moment mais un retour vers le gap des 42€ représenterait déjà un potentiel rapide d’environ 10%…

Le spectre de l’affaire Kerviel a ressurgi !

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

3 commentaires pour “Attention au piège baissier sur Saint-Gobain : les algos ont pris le contrôle”

  1. Pour le coup, je suis bien déçu des Turbo Puts 40 que j’ai achetés ce matin en prévision d’une descente à 36 (voire 32)… Ca m’apprendra !

  2. Bonjour Gilles,

    Pour SGO, le OBV 30 minutes: as tu des paramètres particuliers ? si j’utilise celui de PRT, pas le même résultat que toi ?
    D’avance merci.

    Bien à toi.

    Philippe

  3. Bonjour Monsieur Leclerc,
    Est ce que cette analyse tient toujours ? L’action est sortie du canal par le bas et l’OBV semble évoluer à la baisse.

Laissez un commentaire