Attention à Gemalto : risque de décrochage !

Rédigé le 9 mars 2015 par | Big caps, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Gemalto (NL0000400653) est décidément sous les feux de l’actualité.

L’entreprise de sécurité numérique fabricante de cartes à puces (SIM) a publié début mars des résultats de l’exercice 2014  « en ligne » avec les attentes. . On retiendra une progression de 3% des ventes (+5 % à taux de change constants) mais un résultat net en baisse à 221 M€ contre 258 M€ en 2013 (-14,3%).

Une parenthèse : quelques jours plus tôt, le marché apprenait que les services de renseignement américains (NSA) et britanniques avaient très probablement piraté une partie des clés d’encryptage des cartes SIM produites par la société. Avec des amis comme ça… vous n’avez pas besoin d’ennemis. Je reste d’ailleurs assez stupéfait par l’absence de réactions des autorités françaises suite à cette révélation. Imaginez simplement ce qu’aurait pu être la réaction des américains si l’on avait appris qu’Airbus avait piraté (avec l’aide du gouvernement français) les bases de données de Boeing par exemple ! refermons cette parenthèse….

De plus, l’annonce vient d’être faite que Gemalto sortira du CAC le 23 mars prochain et sera remplacé par PSA (qui en était sorti pourtant tout récemment, en septembre 2012 : plus personne n’en voulait à 6 €, mais maintenant que le titre vaut 16 €, il redevient intéressant… Encore une fois, allez comprendre la logique.).

L’impact de cette sortie pour Gemalto risque d’être important car mécaniquement, les gérants de fonds indiciels et autres produits comme les trackers sur le CAC40 vont devoir se débarrasser des actions Gemalto et au passage racheter des actions PSA pour pouvoir continuer de coller au benchmark au plus près. Un flux de ventes qui risque donc de plomber la valeur à court terme.

Mais ce sont aussi les analyses graphique et technique qui confirment un risque de baisse non-négligeable pour le dossier Gemalto.

Un risque de baisse non-négligeable

Graphiquement, la vue à long-terme (hebdomadaire) laisse apparaitre la possibilité d’une figure de retournement baissière  : l’Épaule / Tête / Épaule (ETE).
Les prix sont maintenant au contact de la résistance des 75 € (rectangle horizontal rouge), qui est doublée par une résistance oblique (segment rouge) en place depuis un peu plus d’un an.

150309_gem1xlRappelons que le consensus des analystes fondamentaux donne un objectif de 75 € pour la valeur. 

Enfin, au niveau technique, l’indicateur de momentum (Stochastique Momentum Index, ou SMI) se trouve en zone de sur-achat (pastille rouge).

En cas de signal de retournement du SMI en zone de sur-achat et au contact des résistances graphiques, le premier objectif de baisse ressort donc à 60 / 61 € (rectangle horizontal vert calculé par le report d’amplitude indiqué par les flèches bleues).

Mais surtout : suite à une telle baisse, la deuxième épaule de la formation de l’ETE serait validée : les perspectives du titre deviendraient carrément négatives suite à une telle baisse… 

Si l’on zoome sur l’Unité de temps inférieure (journalière), des signaux confirment le risque d’assister à la validation d’au moins la deuxième épaule de l’ETE en cours de formation. On le voit facilement par l’analyse des volumes et des flux financiers qui alimentent le titre. 

Une divergence baissière des volumes

Gemalto a souffert d’une première divergence baissière sur les volumes, ce que vous montre l’OBVD (indiquée par les flèches bleues foncées), mon indicateur « maison » (j’y consacre un webinaire entier pour comprendre comment l’analyser et l’utiliser)

Durant cette dernière, les prix montent MAIS le marché revend ses positions. S’en suit une baisse du titre qui passe des 90 € (son plus–haut) à 55 € l’automne dernier. 

150309_gem2xlMais cela c’est le passé. 

Regardez-bien ce à quoi on assiste depuis octobre dernier : les flux de capitaux « latéralisent » (le rectangle bleu sur OBCD) et les prix, eux, continuent à progresser… sans être aucunement validés par les volumes. On est donc face à un mouvement particulièrement fragile. 

Très récemment, alors que le titre abordait la double résistance hebdomadaire (les 75 €dont je vous parlais plus haut), nous avons eu droit à deux séances marquées par de forts volumes baissiers (les deux petites flèches rouges sur les prix et les volumes).

On résume donc la situation :

– une double-résistance graphique atteinte. 
– un risque de validation d’une ETE
– objectif fondamental atteint selon les analystes fondamentaux
– une divergence baissière de longue-durée sur les volumes.
– une situation de sur-achat en UT hebdomadaire
– une sortie du CAC prévue pour le 24 Mars. 

A-t-on vraiment besoin de détailler notre conclusion ? 

PS : SECRETS DE GILLES LECLERC 

  • comment faire décoller votre portefeuille… ?
  • quel est l’ennemi imparable de l’investisseur (et comment vous en protéger) ?
  • qui sont précisément ces « grosses mains » auxquelles les marchés obéissent au doigt et à l’oeil ?
  • est-il possible de retourner leurs stratégies à votre propre avantage ?
  • quel petit indicateur bien précis vous indique qu’un cours est sur le point de se retourner – à la hausse ou à la baisse –, et comment vous pouvez l’exploiter de manière fiable pour votre propre portefeuille ?
  • la « checklist de vol » qui vous permettra de confirmer une prise de position avec un maximum de certitude… et un minimum de risque.

PLUS : des centaines d’autres astuces, techniques et indicateurs élaborés, affinés et utilisés au quotidien par un vrai trader pour compte propre depuis plus de 20 ans !

Découvrez ses secrets de trader ici

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire