Atos sanctionné en Bourse malgré de bons résultats

Rédigé le 21 février 2014 par | Mid et Small Caps Imprimer

Les publications de résultats se succèdent et, aujourd’hui, je voudrais revenir sur celle de Atos (FR0000051732), l’une des premières ESN européennes (ex-SSII). Malgré des résultats annuels plutôt corrects – voire supérieurs aux attentes –, l’action a trébuché mercredi dernier de 3,6%.

Jugez plutôt : les analystes attendaient un coupon de 0,65 euro par action, un free cash flow compris entre 350 et 360 millions d’euros et  un bénéfice net ajusté de 420 millions d’euros. Ils ont eu finalement 0,70 euro de coupon, un free cash flow de 365 millions d’euros et un bénéfice net ajusté de 401 millions d’euros.

Certes, vous pouvez tiquer sur ce dernier chiffre mais le bénéfice net enregistre tout de même une hausse de 25,4% par rapport à l’an dernier ! ET Atos se montre optimiste sur 2014 : Thierry Breton, le célèbre patron du groupe et ancien ministre, envisage une croissance positive sur 2014 et une marge opérationnelle de 7,5 à 8%, soit au-dessus des 7,5% de 2013.

De bonnes perspectives donc qui ont pourtant déçu les analystes qui espéraient, eux, des prévisions de marge opérationnelle supérieures en 2014. Mais pour moi, ce n’est pas la seule explication à la chute du titre.

Des marchés toppish et des investisseurs sans direction

Atos a connu un parcours boursier idyllique avec une progression de 17% en 1 an et surtout de 347% depuis sont plus bas de fin 2008, à 15 euros.

graphique ATOS

Le titre a même touché mardi, à la veille de ses résultats annuels, un niveau qu’il n’avait pas vu depuis 2002 !

Je vous le dis souvent, en bourse, la moindre petite déception peut se payer cash or la déception, là est vraiment minime.

Le vrai problème c’est qu’actuellement les marchés sont toppish et les investisseurs n’ont plus de thèmes d’investissement, sauf à se jeter comme des morts de faim sur les biotechs (attention à la casse car une bulle est en train de se créer).

 

Et puis, un dernier élément dont il faut tenir compte : Atos a des ratios un peu élevés. Or quand vous avez un titre qui a des ratios élevés et qui crée une déception alors la sanction est immédiate en bourse.

Une valeur… survalorisée

Car si on raisonne en termes de VE/ROC, on obtient un multiple de 8, ce qui est encore correct ; mais si on regarde notre bon vieux PER, cela ne donne pas envie de se précipiter sur ce titre qui affiche un PER de 16 aux cours actuels.

Bien sûr, la qualité se paye en Bourse – et c’est l’adage que l’on ressort en permanence pour justifier une si forte valorisation. Néanmoins, il me semble qu’actuellement il faut faire preuve de prudence. On ne raisonne pas de la même façon avec un CAC 40 à 3 500 points qu’avec un CAC 40 à 4 300 points, tout simplement parce que les ratios de valorisation ne sont pas les mêmes…

Soyez donc prudent et ne vous jetez pas sur les entreprises sans étudier ces fameux ratios même si vous avez l’impression que le newsflow est bon.

________Pour vous aider dans vos investissements

Lecteur régulier d’Eric Lewin ! Et si vous commenciez à en profiter ?

Découvrez sans plus attendre Mes Valeurs de Croissance, la lettre d’investissement d’Eric Lewin, dédiée aux petites et moyennes valeurs, qui vous permettra de passer à l’action !

En 2013, Eric a permis à ses lecteurs de bonifier leur portefeuille de près de +12%, uniquement grâce à une sélection experte : découvrez les secrets confidentiels d’Eric…  et profitez-en.

 

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire