Armes chimiques : preuve, supputation, intox?

Rédigé le 12 avril 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

armes chimiquesRevenons un peu sur la Syrie et les armes chimiques.

En effet, Trump avait tweeté hier « Russie prépare toi » (à une pluie de missiles sur Damas ?). Et il est possible que Poutine ait répondu qu’en effet, il était bien prêt, ainsi que les systèmes russes d’interception et de remontée à la source des missiles qui pourraient être tirés sur la Syrie.

Du calme Vlad, les tirs ne sont pas imminents

Alors Donald Trump tweete que rien ne presse, « que les tirs ne sont pas imminents ». Et il pourrait ajouter, qu’il faut prendre le temps de rassembler des preuves irréfutables.

Emmanuel Macron a des preuves… qu’il faut vérifier

Cela pourrait se faire très rapidement puisque Emmanuel Macron a déclaré ce midi sur TF1 « détenir les preuves de l’usage d’armes chimiques par le régime syrien ».. Mais il ajoutait ensuite que ces preuves devaient être vérifiées.

Preuve, élément de dossier, supputation, intox ?

Juste un petit point de vocabulaire de la part d’un commentateur un peu tatillon. Une « preuve » non vérifiée, cela s’appelle juste un élément du dossier. Et s’il n’y a rien de concret, c’est juste une supputation, voire au pire, une intox.

A qui Donald s’en prendra-t-il la prochaine fois ?

Pour le moment, Wall Street se contente du Tweet plus prudent de Donald.Trump pour rebondir de +1%. Jusqu’au prochain Tweet. D’ailleurs à qui le président s’en prendra-t-il cette fois ? Les paris sont ouverts.

Russie, Syrie et Trump : Wall Street n’a même pas peur !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Armes chimiques : preuve, supputation, intox?”

  1. Le 17 de ce mois d’avril, le livre mémoire «A Higher Loyalty. Truth, Lies, and Leadership» de James Comey sort en librairie. Les préventes Amazon sont au complet.
    Un portrait éclairant de la personnalité du Donald se détache dans ce livre plutôt à charge en ce qui concerne le bonhomme « Number One » des USA.

    Mon avis, ces homologues occidentaux vont plutôt le lâcher dans sa quête va t’en guerre.
    Le canard Donald lui même aura beaucoup à se démener avec sa couverture en une des magazines. Autrement dit les guerres intestines au sein du deep states feront couler beaucoup d’encre et Wall Strett en bon suiveur sera plutôt préoccupé par les affaires intérieures.

    Si Wall Strett s’agite, ce sera plutôt dans ce sens.

    Une affaire en faisant oublier une autre, on laissera tous ces beaux navires de guerre dériver aux grès des courants méditerranéens pendant un laps de temps avant de reprendre le chemin des affrontements belligérants internationaux.
    Cela sera plutôt un soulagement dans les chancelleries pour ceux là qui se sentaient engagés dans une affaire dont ils n’évaluent pas vraiment les conséquences.

Laissez un commentaire