Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Arkema, au top du top : ça passe ou ça casse ?

Rédigé le 5 septembre 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Il arrive qu’une valeur soit en passe d’atteindre deux objectifs simultanément : un objectif dit fondamental (consensus de marché) et son objectif graphique de long terme.

Dans ce cas, inutile de préciser qu’il s’agit d’ouvrir l’œil – et le bon. Car si, à ce moment, nous avions un signal technique de repli… une consolidation risquerait de se mettre en place rapidement. Il faudra réagir vite… ou avoir bien anticipé !

Et c’est précisément pour que vous ayez anticipé ce risque de consolidation que je fais ce point sur ARKEMA (FR0010313833 – AKE). Le titre a marqué un plus-haut à 83,31 € hier matin et à 83,90 € ce matin.

ARKEMA au top

Pour le consensus des analystes, l’objectif ressort à 82 €. Graphiquement, la valeur aborde en ce moment une zone particulièrement sensible : la résistance horizontale de long terme (rectangle violet). Elle se situe dans la zone 83/85 €. Ce sont les plus hauts historiques pour le titre, marqués en 2012 et en 2013.

Vendredi après-midi, le CAC a accéléré à la hausse et a enfin franchi et débordé les 4 500 points.

Arkema

Par deux fois cette résistance a rejeté les prix (pastilles grises). Deux consolidations assez importantes (-25% pour la première et -45% pour la seconde) ont suivi.

Notez que cette résistance correspond aussi au report d’amplitude qui cadre les grands mouvements de la valeur à partir de leurs niveaux de support / résistance majeurs. J’ai mis en évidence ces reports d’amplitude sur le graphe à l’aide des flèches orange (A = B).

Techniquement, dans quelle dynamique est le titre ?

Techniquement, le risque est évident : un troisième retournement baisser quand la MACD sera au contact de l’axe de propagation des impulsions (segment rouge).

Pour pouvoir juger de la pertinence d’un axe de propagation, il faut qu’il ait déjà envoyé des signaux valides par le passé.

On regarde donc comment les prix ont réagi lorsque la MACD a buté sur son axe de propagation précédemment (ici, les deux premières flèches rouges sur les prix ET l’axe MACD). Si les prix répondent bien, alors un contact avec l’axe pourra être retenu comme signal de retournement à surveiller.

Zoomons maintenant sur la vue journalière pour affiner l’analyse de la dynamique et sélectionner un signal qui validera un début de correction.

Les signaux qui valideront le retournement

Vendredi après-midi, le CAC a accéléré à la hausse et a enfin franchi et débordé les 4 500 points.

Arkema vue journalière

J’ai reporté sur cette vue journalière la résistance hebdo de long terme (« Res Hebdo L.T ») qui passe par les 83/85€.

J’ai indiqué ensuite les niveaux intermédiaires :

Au niveau oblique (je fais vite car il y aurait beaucoup à dire) :

Bon, ça fait beaucoup de conjonctions graphiques ! Et si ce n’est en aucun cas une garantie de réussite pour le trade, disons que… s’il y a bien un niveau sur lequel le titre devrait consolider, c’est celui-ci.

Il ne nous manque donc que le signal pour prendre position (ou revendre votre ligne si vous êtes déjà en position : je sais que les lecteurs de la Lettre PEA gagnent plus de 30% sur cette ligne et qu’Eric a bien placé un stop serré pour protéger vos gains.)

Je pense qu’il faut surveiller deux types de signaux :

Si tout cela se valide, alors l’objectif ressort logiquement sur le premier support journalier (74 €). Et vous pouvez placer un ordre de rachat stop juste au-dessus des plus-hauts.

Attention, ces signaux doivent impérativement se déclencher sous ou dans la zone de résistance graphique de long terme. Donc sous les 85 € maximum. Sinon, cela voudra dire que la résistance est en train d’être vaincue et qu’il n’y aura pas de consolidation.

Bonne semaine à tous,

Gilles

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire