Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


L’argent (silver) prêt à accélérer ?

Rédigé le 1 février 2017 par | Argent / Silver Imprimer

L’argent (silver) mérite qu’on se penche sur son cas. Souvent dans l’ombre de l’or, il pourrait pourtant profiter d’une situation favorable à une accélération rapide. Avant de vous exposer la configuration technique, voici quelques arguments pour alimenter le scénario.

Le refuge des métaux précieux

Comme l’or, l’argent profite de l’aversion au risque. Malgré l’euphorie ambiante (enfin, c’est vite dit) sur les marchés actions, l’environnement géopolitique se détériore et l’incertitude qui va avec devrait tout de même plomber (ou du moins freiner) les indices.

Le yen a déjà commencé à remonter tout comme le VIX (je vous en parlais la semaine dernière). L’or revient près des 1 200$, et l’argent devrait ne pas tarder à se manifester.

La baisse du dollar US

Les marchés sont comme ça, ils anticipent…

La Fed a beau promettre désormais 3 ou 4 hausses de taux en 2017, le marché a déjà intégré l’information et dans sa boulimie de nouvelles, il attend du neuf.

Mais pour le billet vert, les choses se compliquent.

L’Inde, l’autre pays de l’argent

On ne peut pas s’intéresser aux métaux précieux sans s’intéresser à l’Inde qui est le plus gros acheteur d’or du monde.

Selon les sources, l’or représente entre 75 et 78% de l’épargne des ménages indiens. Devant cette demande permanente, le gouvernement tente de « limiter » la détention d’or.

Comme le souligne Jeff Clark, spécialiste du secteur, la demande pourrait naturellement s’orienter vers l’argent et ce phénomène a déjà commencé !

Rien qu’en simulant un transfert de la demande d’or vers l’argent de 10%, cela ferait augmenter la demande d’argent mondiale de 65% !

Silver

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

L’offre et la demande

Mais il y a aussi une raison fondamentale qui nous permet d’anticiper une hausse de l’argent : les prix de revient de l’extraction explosent et ne permettent plus aux minières d’être rentables. Très liées au pétrole pour l’extraction des métaux toujours plus complexe, les entreprises minières souffriront rapidement en cas de forte hausse du pétrole.

La demande industrielle n’est pas en reste. En effet le Silver Institute a annoncé que 600 millions d’onces d’argent seraient utilisées dans le photovoltaïque d’ici 2020.

SILVER

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le pic annoncé en 2018 devrait être anticipé très vite sur les marchés.
Mais alors pourquoi l’argent reste aussi bas ?

Les banksters à la manoeuvre

Si rally il y a sur l’argent, soyez sûr que les grandes banques en profiteront.

Et pour une bonne raison : ce sont elles qui organisent le marché et maintiennent des prix « raisonnables » grâce au « métal-papier » (les produits boursier indexés sur le silver) et afin de pouvoir accumuler tranquillement.

En effet, il y aurait un déficit en 2016 de près de 185 millions d’onces d’argent en raison de la forte demande des ETF.

Il faudra un jour régler l’ardoise…

Et si le big short à venir était en fait un big long sur l’argent ?

Attendez le signal à court terme

Je ne sais pas si l’argent explosera à la hausse dans les prochains mois, mais à court terme, il est clair qu’il sent la poudre. A proximité des 17,30$, nous avons une zone de convergence énorme avec la MM100 jours, une zone d’overlap et une oblique baissière.

SILVER

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Ce seuil sera sans aucun doute très difficile à casser, mais un dépassement en sur l’unité de temps 4 heures donnerait le signal d’achat pour une accélération qui pourrait mener rapidement à 18,50 puis 20$.

Surveillez votre argent !

Bon trade
Jérôme Revillier

Mots clé : - - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire