Le pétrole rechute vers le plancher des 40$, l’Arabie Saoudite semble s’en accommoder

Rédigé le 2 décembre 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Le cours du baril rechute lourdement (-2,4% vers les 40,8$ sur le NYMEX) quelques minutes après la parution de stocks de pétrole par l’AIE (Agence Américaine de l’Énergie) qui font ressortir un gonflement de 1,2 million de barils de « brut » et de 3,1 millions de barils de produits distillés (dont plus de 100 000 de gasoil). Ainsi, la surproduction ne faiblit décidément pas…

De plus, les dernières statistiques concernant la production industrielle et les ISM trahissent une poursuite du fléchissement de la production industrielle américaine, autrement dit, la demande de pétrole devrait encore se contracter au cours des prochains mois.

Une réunion de l’OPEP se tiendra à Vienne ce vendredi et l’Arabie Saoudite semble déterminée à camper sur ses positions (maintien d’une offre surabondante) et à entrainer de nombreux pays producteurs, déjà au bord de l’asphyxie financière (Algérie, Venezuela, Nigeria, Russie, etc.), vers une situation politique de plus en plus délétère et qui pourrait tendre vers le chaos.

Vu le jusqu’au-boutisme saoudien… si c’était en fait le véritable but de la manœuvre ?

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire