Après le CAC-PME… voici le nouvel indice des PME !

Rédigé le 17 novembre 2014 par | Autres indices, Mid et Small Caps Imprimer

Roulements de tambours : c’est aujourd’hui, lundi 17 novembre, que voit le jour le nouvel indice EnterNext PEA-PME 150.

Cet indice vise à accroître la visibilité des PME et ETI auprès des investisseurs en se différenciant de l’indice CAC PME – et vu le raté de ce dernier indice, disons qu’il en fallait bien en créer un autre qui fasse, cette fois, référence.

Composé de 150 petites et moyennes valeurs les plus liquides, l’EnterNext PEA-PME 150 est donc beaucoup plus large et me parait donc beaucoup plus intéressant à regarder que son aîné lancé début 2014 en dépit du bon sens. Les plus fidèles d’entre vous se rappelleront mon énervement lors du lancement puis du remaniement de l’indice composé de 40 valeurs… avec une pondération qui ne rime à rien : 25% de l’indice sont des biotechs – valeurs hautement spéculatives et dont les Betas (l’outil comparant les mouvements effectués par un actif par rapport à son marché de référence) sont largement supérieurs à celui de tout autre secteur. 

Ce nouvel indice est bien mieux pensé. Ainsi, pour éviter que quelques grosses midcaps pèsent trop lourd dans l’indice, la pondération de chaque valeur sera limitée à 2,5%. De même, aucun secteur ne pourra dépasser les 20% de l’indice. Bien entendu avec 150 valeurs, la volatilité de cet indice ne peut pas être aussi forte que celle du CAC PME, mais du coup, il sera je pense beaucoup plus intéressant à regarder.  On pourrait enfin avoir là une vraie représentation du tissu industriel français, des PME qui le composent et de leur évolution et performances boursières.

Ma seule surprise vient du fait que les sociétés elles même doivent annoncer si elles sont intégrées ou pas dans ce nouvel indice. Mercredi dernier donc, ITS Group (FR0000073843) (un société de services informatiques) et Auplata (FR0010397760) (la mine d’or en Guyane) ont annoncé qu’elles intégraient cet indice. Je suis pinailleur…

 Mais au fait, pourquoi avoir créé encore un nouvel indice ? Nous avons déjà le CAC Small, le CAC Mid&Small (et le CAC PME…) qui sont pour moi d’assez bons benchmarks.

 Eh bien le fait est que les gérants ont besoin d’un benchmark qui colle mieux au genre de portefeuille qu’ils ont… afin de pouvoir mieux juger de leurs performances (et donc toucher leurs primes…). Encore faut-il que cet indice arrive à « faire référence » aurpès du grand public… ce que le CAC PME n’avait pas réussi à faire – qui d’entre vous connait le niveau de cet indice et son évolution depuis son lancement ?

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire