Approche-t-on d’un rebond ?

Rédigé le 12 février 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Hier soir, Wall Street est parvenu à atténuer sa baisse initiale. le Nasdaq a, une fois de plus, laissé une nouvelle mèche d’essoufflement (cf flèche noire sur le graphique) dans une structure qui, depuis deux jours, n’est pas sans rappeler celle des 20/21 janvier dernier (cf encadré noir). 160212_Nasdaq ** Comme d’habitude, les causes de cette stabilisation ne sont pas à chercher loin : En effet, après avoir approché des 26$, l’or noir est reparti au-dessus des 27$ sur les déclarations du ministre de l’Energie des Emirats Arabes Unis. Ce dernier a indiqué que l’OPEP était prête à discuter avec d’autres pays producteurs en vue d’une baisse coordonnée de leur production…

Cela profite au secteur pétrolier avec des noms comme Total (FR0000120271) et Royal Dutch Shell qui sont en nette hausse en ce vendredi.

** Au niveau corporate, L’Oréal est recherché après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. De son côté, Arcelor-Mittal profite de l’annonce de l’Union Européenne concernant l’entrée en vigueur de droits de douanes concernant l’acier Russe et chinois… Vive la géopolitique !

A l’inverse, Legrand reste faible après avoir été dégradé par certains brokers (Morgan Stanley et Société Générale ont abaissé leurs objectifs tandis que RBC a déclassé son conseil en passant à « sous-performance »). Côté mauvaises nouvelles également : Ubisoft est plombé par un profit warning.

Détaillons un peu la situation du CAC 40

La question est désormais de savoir si, dans la séance d’hier et avec un CAC 40 qui a chuté de -4%, nous avons assisté une capitulation baissière ou non.

Graphiquement, l’indice est toujours proche du bas de son canal descendant journalier, qui pourrait servir de support à un rebond. Pour autant, alors que le CAC tente de stabiliser au-dessus des 3 900 points, il peut encore manquer une sorte de figure d’excès (type mèche basse) en base journalière.

Aussi, comme indique notre point CAC intraday du jour, un nouveau reflux sous les 3 900 points est possible dans les prochaines heures. Pour moi, ce serait sûrement une zone d’achat (à confirmer cependant).

En effet, l’Or a accéléré à la hausse hier dans un possible emballement excessif de fin de mouvement (sur le court terme) et nous avons eu hier des mèches hautes d’essoufflements survenues hier sur l’obligataire.

160212_Tbond

Je guettais ce signal depuis le début de la semaine. Enfin, l’indicateur de sentiment que j’utilise de manière assez contrarienne, l’AAII, frôle l’excès de pessimisme.

160212_AAII Donc je pencherai plutôt pour l’approche d’une zone d’achat pour jouer un rebond. Mais pour l’instant prudence ! Cela demande à être confirmé : les indices US sont toujours sur une zone critique.

Je vous rappelle qu’à ce jour, dans BAQ-PRO, nous avons un achat long qui gagne déjà 5% et un short en attente… Pour les découvrir et profiter des trades à venir, suivez mes conseils.

Mots clé :

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire