APPLE (AAPL-Nasdaq) peut-elle chuter ?

Rédigé le 17 septembre 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Avec le lancement de l’iPhone 5 la semaine dernière, APPLE (AAPL – Nasdaq) est à nouveau sous les feux de l’actualité. Cet été, la société a atteint une capitalisation record de l’ordre de 650 milliards de dollars — c’est plus que l’ensemble des sociétés du CAC 40 !

Même si la société est en croissance et que l’iPhone ou l’iPad sont indéniablement des succès, arrivera-t-elle à maintenir un tel rythme de croissance, alors que la concurrence s’intensifie, notamment de la part de SAMSUNG ?

En effet, c’est passé un peu inaperçu, mais il y a quelques mois, Samsung est devenu numéro un de la vente de mobiles en termes de volume, devant APPLE. Les deux concurrents se font une guerre ouverte à coups de procès — mais ce n’est pas notre sujet.

Ce qui nous importe, c’est que les attentes sont extrêmement fortes autour d’APPLE ; la moindre déception entraînerait une correction qui pourrait être significative — et entraîner dans sa chute le Nasdaq puisqu’elle pèse environ 20% de la capitalisation de l’indice.

Si nous sommes revenus sur des plus-hauts de quatre ans, c’est en partie grâce à APPLE. Inutile de vous dire que la pomme n’a pas vraiment le droit de tomber.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Multipliez les mouvements de marché par 7
… et prenez vos gains en quelques jours seulement !

______________________

Besoin de souffler ?
Voyons ce qu’il en est de la configuration avec ce graphique journalier du titre :

Graphique d'Apple
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La valeur a échoué deux fois à franchir la zone de résistance des 690$ : le 27 août et surtout le 10 septembre dernier. Malgré le lancement de l’iPhone 5 mercredi 12 septembre, elle n’a pas réussi à re-dépasser cette zone de résistance.

Comme on le voit sur le graphique, le titre est certes en tendance haussière à moyen terme, mais il est surtout en haut de canal. En d’autres termes, le potentiel de hausse est réduit dans l’immédiat.

Jusqu’en janvier dernier, le titre évoluait dans un premier canal tranquillement haussier, puis entre février et début avril, le titre a accéléré à la hausse passant de 450/475$ à 650$ en deux mois.

Après une consolidation jusqu’à la mi-mai, APPLE a regagné de nouveaux sommets autour des 690$. Une correction pourrait être significative et nous ramener sur la médiane du canal, qui se situera proche des 570$ dans les prochaines semaines.

Sur les indicateurs mathématiques, il faut remarquer que les récents plus-hauts se sont faits en divergence baissière sur le RSI à 14 jours, c’est-à-dire que l’indicateur n’a plus suivi la hausse des prix depuis quelques jours, souvent le signe d’un excès à court terme qui aura besoin d’être corrigé.

A court terme, tant que nous sommes sous les 690$, la configuration est négative et l’on peut donc viser une correction en direction des 620$, un premier palier qui correspond notamment aux anciens plus- hauts de juillet.

Puis, en cassure, la correction devrait s’accélérer vers les 570$, zone de support-clé pour les prochaines semaines, proche de la médiane de notre canal et niveau des plus bas de juillet.

Etant donné le poids d’APPLE dans le Nasdaq, le titre sera à suivre de près et devrait nous donner des indications intéressantes pour prendre de nouvelles positions.

Mots clé : -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire