Apple déçoit

Rédigé le 3 mai 2017 par | Statistiques et données macro Imprimer

Wall Street était en stand by, hier, en attendant les comptes du géant Apple qui ont été publié après la clôture. Et en after hour, la réaction du marché est assez mitigée : le titre est attendu en baisse à l’ouverture aujourd’hui, le groupe ayant légèrement déçu sur ses ventes au premier trimestre (ressorties à 52,9 Mds$ contre 53 Mds$ au moins attendus) ; par contre, Apple fait mieux que prévu au niveau des résultats (BPA de 2,10 $ contre 2,02 $ attendu). L’augmentation de la taille du programme de rachat d’actions (porté de 175 à 210 Mds$) ne semble donc pas suffisant pour contenter les opérateurs.

Côté France, après une clôture au-dessus des 5300 points hier, le CAC hésite ce matin, légèrement en repli sous ce seuil. Techniquement, on surveillera tout excès vers les 5325 points pour chercher à vendre dans l’idée de jouer un comblement du gap weeklyde lundi (premières cibles à 5255 points puis 5230 points en extension).

séance CAC40

Du côté de la macroéconomie :

Nous avons pris connaissance ce matin de la première estimation de croissance en zone euro pour le premier trimestre, qui est finalement conforme aux attentes moyennes, à + 0,5%.

Outre-Atlantique maintenant, on surveillera cet après-midi l’enquête ADP sur l’emploi, l’ISM des services en avril ainsi que l’évolution des stocks hebdomadaires de pétrole (Bloomberg table sur une baisse de 2,9 millions de barils). Tout cela avant la décision de la Fed ensuite en soirée (évènement qui, en l’absence de conférence de presse de Janet Yellen, ne devrait toutefois pas réserver de grosse surprise).

Au niveau corporate :

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

2 commentaires pour “Apple déçoit”

  1. Si cela peut vous rassurer, en UT M, le Nasdaq a atteint la résistance 6000 (environ) d’un couloir formé des extrêmes de 1990, 2000 et 2009. J’aurais préféré que la Bollinger soit en-dessous, mais c’est mieux que rien.

  2. AAPL: +1400% depuis le point bas de 2009 (10,13->154 $). Mais le PER est à 18 maintenant. Sans parler de la formation d’un Eiffel-tower pattern…
    Mais rien ne peut arrêter l’espoir de la transformation des 250Mds de trésorerie en dividendes. A raison de 50$ par action, le rendement du capital investi (dans le cas d’un hypothétique one-shot) serait multiplié par 76 ! Seule une start-up en Private Equity peut rivaliser. Donc il est normal que le « public » se jette dessus. Un public financé par qui-vous-savez ?

Laissez un commentaire