Anglo American va diviser ses effectifs par plus de 3 en 2 ans

Rédigé le 8 décembre 2015 par | Big caps, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Confrontée au ralentissement de la demande mondiale d’acier et à l’effondrement du prix du minerai de fer sous les 40$ (soit division par 2 du prix en seulment 1 an), Anglo-American (GB00B1XZS820 AAL) taille spectaculairement dans ses effectifs qui seront passés de 162.000 à 50 000 en 2 ans, dont -67 000 sur la seule année 2016 après -45 000 en 2015.

C’est une hémorragie historique, l’objectif du chiffre d’affaires est abaissé de 55% à pour 2017, le dividende supprimé en 2015 et 2016… mais la grande question est la suivante : si Anglo-American prévoit de réduire sa production de près de 60% d’ici 18 mois, et sachant que le 1er acheteur est chinois, quel est le véritable rythme de la croissance économique dans l’Empire du Milieu ?

Certainement pas les 6,9% annoncés par Pékin… et est-elle seulement supérieure à 3,5%, le niveau médian de la croissance mondiale ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire