La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Angela met les pieds dans le plat ; quel impact sur l’EURUSD ?

Par Jérôme Revillier27 Sep 2016

Je l’ai déjà évoqué dans mon dernier article : la colère gronde en Allemagne. Calme, maîtrisée mais puissante à l’image du pays, elle est bien là avec son cortège d’inquiétudes.

Cela a commencé avec des tensions à la BCE, obligeant Mario Draghi à se rendre au Bundestag ce mercredi. Ces derniers jours, Wolfgang Schauble n’a pas hésité à mettre en cause la politique monétaire de la BCE dans la montée de l’extrême droite lors des dernières élections en Allemagne.

Derrière cette rigidité, les statistiques relativement décevantes de l’Allemagne pouvaient laisser penser à un peu de flexibilité — ou, au moins, un temps mort dans le bras de fer qui s’engage :

  • Le PMI des services a eu tendance à corriger à 51.7 contre 53.3 attendus.
  • La production industrielle a chuté de 1.5% contre toute attente…
  • tout comme les exportations affichent un recul de 10%, affaiblissant la balance commerciale.

Oui mais… « Nein ! »

S’il y avait besoin d’illustrer la fermeté et l’intransigeance de l’Allemagne envers le secteur financier et monétaire, Angela Merkel a hier prévenu la Deutsche Bank qu’il n’y aurait ni aide ni négociation avec les USA concernant l’amende de 14 milliards liée aux subprimes… et que la banque devrait renforcer ses fonds propres par bail-in… et oublier le sauvetage par l’Etat. (Je vous conseille de lire ce Dossier pour savoir quand et comment Deutsche Bank va s’effondrer et qui elle va entrainer avec elle…)

Pas de pitié pour les banquiers, qu’ils soient privés ou centraux.

Du coup, hier soir, le titre de la DB touchait un plus bas historique et entraînait avec elle toute la cote européenne. L’indice Allemand corrigeant sous les 10 400 pts. Pour mémoire, il était 300 points plus haut après la réunion de la Fed. Et pour mémoire encore (oui au cas où…) il était à 12 500 points il y a moins de 18 mois … (je vois la lueur dans vos yeux).

DAX

Vous pensez que je vais en remettre une couche avec la fin du monde et l’écroulement des places financières ? Non désolé, je laisse ça aux spécialistes.

Personnellement je m’intéresse aux fluctuations quotidiennes pour travailler en daytrading. Le retour de la volatilité est donc, pour moi, et quel que soit le sens, une bonne nouvelle.

En revanche il est difficile de nier les évidences suivantes :

  • Les paroles de la Fed ne suffisent plus et le resserrement monétaire est désormais vu comme une source d’inquiétude aux US ;
  • Les élections US sont sources d’incertitudes avec un dernier sondage où Trump serait finalement devant sa rivale (enfin, c’était avant le débat de cette nuit) ;
  • La BCE est engluée dans sa politique monétaire et les dissensions politiques de la zone euro amplifient encore le malaise.

Le monde des taux bas voulu par les gouvernements et exécuté par les banques centrales a permis d’éviter une crise plus profonde de l’économie.

Toutefois, ces mêmes gouvernements n’ont pas jugé utile de réformer ou d’investir en profitant de cette manne d’argent gratuit. Ils ont préféré entretenir un système voué à l’échec, entretenant les bulles financières ne laissant passer que quelques miettes dans l’économie réelle.

Les réformes sont superficielles, les tensions entre membres sont profondes… Bref : Que va-t-il rester de la monnaie unique !?

Ah tiens justement …

EURSUD : Que faire avec la paire ?

La paire est enfermée dans un triangle de consolidation depuis plusieurs semaines maintenant.

La Fed a explicitement joué la montre pour le resserrement monétaire alors que la BCE se trouve coincée avec les tensions en Allemagne.

D’un point de vue global, la parole des banques centrales s’affaiblit en cette fin d’année et laisse place à des inquiétudes sur la véritable efficacité des QE.

EURUSD

Techniquement, comme vous le voyez sur ce graphique quotidien, le triangle est très net. La dynamique haussière domine légèrement et est illustrée par le croisement des Moyennes mobiles rapides et de la MM 100.

La zone orange de support constitue une zone d’invalidation également très claire.

Je recommanderais donc un achat sur les zones à 1,1330/1,1360, et de préférence sur un pull back pour valider la dynamique.

Prudence tout de même, l’avenir reste très incertain sur la paire tant que nous ne sortions pas de la zone actuelle.

Bons Trades

Jérôme

photo auteur

Jérôme Revillier

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Voir les articles de Jérôme Revillier

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :