Angela Merkel sera réélue haut la main, faute de volonté de la battre chez Martin Schulz !

Rédigé le 4 septembre 2017 par | Europe Imprimer

elections_allemagneLa Bourse de Francfort ne tire aucun avantage du « grand débat » et qui demeurera le seul entre les 2 favoris pour les législatives de fin septembre en Allemagne.

En fait de « favori », il n’y en a plus qu’une seule : la chancelière sortante Angela Merkel qui a nettement surclassé son rival Martin Schulz, l’ex-président du parlement européen.

Il pouvait pourtant s’emparer de thématiques sur lesquelles la leader conservatrice de la CDU n’est pas à l’aise (les travailleurs pauvres, les réformes, l’immigration…) et elle n’est d’ailleurs pas à l’aise tout court dans les débats télévisés.

Et, de l’avis général, elle l’a emporté haut la main face au social démocrate Martin Schulz qui s’est montré peu charismatique et encore moins moins pugnace, comme s’il ménageait son adversaire et ne manifestait pas de réelle volonté de porter une alternance.

Beaucoup d’observateurs redoutent que les « extrêmes » s’emparent du rôle de réelle opposition à la CDU… ou au SDP qui ne propose pas grand-chose de différent.

L’indice DAX30 fera donc jeu égal avec le CAC40 jusqu’à la clôture ce soir.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire