EuroStoxx50 : pourquoi je suis « neutre avec un biais baissier »

Rédigé le 31 août 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

La bougie mensuelle du  mois d’août touche à sa fin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les marchés, dans leur ensemble, ont été fortement déstabilisés : chute vertigineuse des indices, puis débâcle suivie immédiatement de violents rebonds.

C’est dans ces périodes de très forte volatilité qu’il est impératif de garder votre sang-froid et de cadrer les niveaux qui vont vous permettre d’arbitrer rationnellement vos positions.

L’agitation estivale est-elle une simple correction ? Un retournement de tendance ? Les prémices d’un krach ?

Pour vous aider, je vous ai proposé, la semaine dernière, plusieurs analyses sur le CAC40 et sur les indices américains (Nasdaq et Dow Jones) afin d’y voir un peu plus clair : tous ces scénarios se sont déroulés comme prévu, et les retournements se sont exécutés sur les niveaux et avec le timing attendu. En résumé : le Dow Jones a mis fin à sa tendance haussière de long terme, ce qui n’est pas (encore ?) le cas du Nasdaq. 

Aujourd’hui, poursuivons notre cadrage des indices par l’Eurostoxx 50. Il nous permettra, lui aussi, d’y voir plus clair sur l’évolution du CAC40.

L’alerte de ce mois d’aout a été brulante vu sa rapidité et sa force, j’en conviens. Mais si l’on prend du recul et que l’on regarde l’indice à long terme (en U.T mensuelle), nous ne sommes actuellement que dans un mouvement correctif qui s’est mis en place dans une tendance haussière (canal vert).

Le support de ce canal a été violemment malmené, certes, mais les prix l’ont réintégré in extremis en fin de semaine dernière en clôturant à 3 286 pts. Pour rappel (et pour me faire plaisir), l’objectif de baisse que je vous avais donné dès début juin était à 3 250 pts.

Alors, sommes-nous sauvés ? Allons-nous passer à côté du grand retournement baissier ? Les grosses mains se sont-elles juste amusées à nous faire peur pour pouvoir racheter les creux de marché ?

Minute papillon. Il n’en est rien. Pour ma part, d’ailleurs, je suis toujours en attente : je suis neutre avec un biais baissier. Explications.

Pourquoi je conserve un biais baissier

 

Je suis en stand-by sur le court terme

L’U.R hebdomadaire permet de faire ressortir un niveau lui aussi proche des prix et qui est un niveau très important : la zone des 3400 pts (rectangle bleu horizontal).

Ce niveau graphique a donné lieu à de nombreuses réactions des prix (pastilles grises) et, comme les choses sont bien faites, il correspond aussi au report d’amplitude (flèches bleues) qui cadrent le mouvement actuel.

Donc, toute réaction des prix et/ou signal technique (comme par exemple sur le SMI) sur ce niveau, aura une importance toute particulière pour la suite des événements. Et c’est ce que je vais suivre à court terme.

Et comme je suis « neutre » en terme de position de trading, je ne bougerai donc pas sans signal clair sur ces niveaux.

Bons trades,

Gilles.

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire