Analyse graphique pour les nuls : jouez l’eurodollar avec Fibonnacci !

Rédigé le 28 mars 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer

POUR VOUS FORMER SUR LE FOREX

Jérôme Revillier, notre spécialiste du Forex, organise le 4 avril prochain un webinaire gratuit qui vous expliquera comment jouer les nombreuses opportunités du marché des changes.

Gestion du risque, money management, stratégies gagnantes… Jérôme vous livrera ses secrets — ceux-là mêmes qui ont permis à ceux qui suivent ses conseils depuis juillet 2010 d’engranger 30,37% de performance globale grâce à la Stratégie 9 O’Clock (court terme), et 15,46% sur la stratégie Swing (moyen terme).

Tout ça facilement, en 10 minutes par jour, sans passer des heures à surveiller des graphiques sur votre écran. Pour vous inscrire, c’est par ici : un clic suffit. N’oubliez pas : c’est le 4 avril à 21h… et c’est GRATUIT !

______________________________________

De retour du salon de l’Analyse Technique, où j’ai eu le plaisir de rencontrer certains d’entre vous, j’ai décidé pour cet article spécial de rester dans l’ambiance. Si vous avez manqué le salon, recevez gratuitement mes deux conférences en vidéo, en cliquant ici.

Je vous propose donc aujourd’hui une radiographie — graphique donc — de l’eurodollar, en utilisant une approche simple basée sur l’étude, dite MTF (Multi Time Frame), des tendances grâce aux retracements de Fibonnacci.

L’étude hebdomadaire

Prenons un graphique hebdomadaire. Je précise pour les non-initiés que chaque bougie (ou chandelier) représente une semaine de trading.

Graphique hebdomadaire de l'EUR/USD
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Nous constatons que depuis le début de la vague de baisse en octobre 2011, la paire EURUSD n’a finalement retracé que la moitié (50%) de ce mouvement, malgré un fort rebond ces dernières semaines. Techniquement, le biais reste baissier à long terme avec un objectif de retour sur 1,2620, tant que la paire est sous 1,3620 (61,8%).

L’étude quotidienne

Penchons nous maintenant sur cette dernière phase de rebond initiée au début d’année, avec un graphique quotidien (daily). Ici, chaque bougie représente une seule journée. C’est cette fois, la tendance moyen terme qui est analysée.

Graphique de l'EUR/USD en daily
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Là aussi, la zone à 50% est clairement mise en évidence comme une zone clé. Après un appui sur ce niveau de support le 13 mars, la paire semble prête à retourner tester les 1,3480.

La configuration technique est claire : à un rythme quotidien, la tendance haussière est sauvegardée, même si l’on peut noter une difficulté à repasser au-dessus de la zone à 23,6, véritable obstacle pour l’évolution positive à court terme, encore plus significatif sur un graphique horaire.

Et enfin, l’étude horaire pour les accros du trading

Si les deux premières études peuvent vous paraître paradoxales — l’une défendant la tendance baissière et l’autre haussière — le lecteur précis et rigoureux que vous êtes aura bien évidemment remarqué qu’il n’en est rien.

En effet, rien n’empêche la paire d’aller toucher notre objectif à moyen terme de 1,3480, sans remettre en cause la tendance baissière long terme (tant que le seul d’invalidation des 1,3620 n’est pas franchi).

Mais c’est peut-être l’observation à court terme qui nous donne la meilleure illustration des conditions de marché.

Graphique de l'EUR/USD en données horaires
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Après l’embellie et l’euphorie du LTRO, l’eurodollar a toutes les difficultés du monde à se maintenir au-dessus d’une zone décisive à 1,3290. Les multiples tentatives des jours précédents n’y changent rien, cette résistance tient et affaiblit chaque jour un peu plus le rebond. Nous approchons d’une zone de contraction extrême où la tendance va reprendre ses droits… dans un sens ou dans l’autre !

Conclusion : avoir raison ne change rien !

J’ai tout d’abord voulu par ces exemples simples d’études graphiques vous prouver que multiplier les indicateurs complexes sur vos graphiques ne sert à rien.

De plus, vous aurez constaté qu’une juste observation des mouvements nous permet d’illustrer et de mieux comprendre les forces en présence sur les marchés et à quels niveaux.

De même, et ceux qui sont abonnés à FxProfitTrader le savent, un trader peut très bien avoir un avis différents sur la tendance selon son horizon d’investissement.

Mais surtout, j’espère que vous aurez compris qu’il est nécessaire de toujours prendre beaucoup de recul et ainsi d’observer à plus long terme parfois les cours pour mieux les appréhender.

Aujourd’hui, l’euro est plus que jamais hésitant. Je vous ai donné des seuils techniques clés. Ne cherchez pas à avoir raison sur le marché, profitez juste des mouvements — quels qu’ils soient — dans un sens ou dans l’autre.

J’espère que vous suivrez ma formation gratuite par webinaire le 4 avril prochain. Pour cela, inscrivez-vous ici

A très bientôt

Mots clé : - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

4 commentaires pour “Analyse graphique pour les nuls : jouez l’eurodollar avec Fibonnacci !”

  1. […] Ma stratégie Comme je l’écrivais en début de semaine pour un précédent article, l’euro est toujours dans une configuration baissière à moyen terme. Mais la situation est […]

  2. […] je l’écrivais en début de semaine pour un précédent article, l’euro est toujours dans une configuration baissière à moyen terme. Mais la situation est […]

  3. […] je vous l’avais déjà expliqué de façon claire dans un article précédent, le seuil d’un scénario de hausse de l’EURUSD a été remis en cause, puisque nous […]

  4. […] je vous l’avais déjà expliqué de façon claire dans un article précédent, le seuil d’un scénario de hausse de l’EURUSD a été remis en cause, puisque nous […]

Laissez un commentaire