LVMH vers la consolidation ?

Rédigé le 1 juillet 2014 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Hier, dans ces mêmes colonnes, je vous donnais mes prévisions sur le CAC 40 pour la fin 2014 – nous avions auparavant également fait le point sur le Nasdaq et le S&P 500. L’idée ? Se faire une idée simple des enjeux en fonction du placement des prix, de leur progression et des niveaux de support ou résistance. Et donc des risques associés.

C’est dans cette continuité que je vous propose aujourd’hui une nouvelle série d’analyses consacrées au 4 plus grosses capitalisations du CAC 40 : Total, Sanofi, L’Oréal et LVMH. A elles seules, elles pèsent plus de 30% du poids de l’indice, c’est vous dire s’il est utile de bien les garder à l’oeil au moment où elles tapent TOUTES des résistances majeures de long terme…

Alors, commençons par la plus petite de ces 4 grandes : LVMH (FR0000121014).

LVMHQue nous dit l’analyse graphique ?

En Unité de Temps Mensuelle, la valeur arrive au niveau de la résistance de long terme (segment rouge) qui correspond au retracement de l’amplitude des mouvements depuis 1999 (amplitude = rectangles bleus).

Depuis 2012, les cours sont devenus beaucoup plus nerveux et volatils. A plus court terme encore, un support est en place et continue de soutenir les cours.

En mars dernier, dans mon article « LVMH attention aux plus-hauts« , je m’attachais à analyser le parcours de l’action. Bien que basé sur des Unités de Temps plus rapides que l’hebdomadaire, je concluais que « la zone de tous les dangers pour LVMH me semble proche et ressort vers 146/150 euros ».

Les 146 euros viennent précisément d’être touchés, les cours ont entamé une phase de repli. Les stochastiques sont entrées en divergence baissière depuis un certain temps déjà, signifiant un affaiblissement du mouvement (flèche rouge sur Stochastique Momentum Index).

Au contact de la résistance majeure de long terme, un nouveau signal baissier du SMI est proche. En cas de confirmation, ce sera la validation de la résistance des 146 euros et une phase de consolidation devrait maintenant sérieusement débuter.

Conclusion

Actuellement, sur LVMH, le biais baissier est fort et un signal potentiel de consolidation est en préparation sur l’Unité de Temps Mensuelle.

Attention, cher lecteur, les niveaux actuels et la configuration du titre ne sont certainement pas un point d’achat. Cela d’autant que LVMH pèse 6% de l’indice CAC 40…

 LIRE AUSSI NOS PREVISIONS DE LONG TERME SUR LES INDICES :

– Prévision du Nasdaq pour le second semestre : attention au double top

– Prévisions du CAC40 pour le second semestre : surveillez les 4400 !

– Prévision du S&P 500 pour le second semestre : le top du top ?

– Analyse MSCI et fondamentaux

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “LVMH vers la consolidation ?”

  1. […] […]

Laissez un commentaire