Analyse graphique CAC 40 : ETE presque validée

Rédigé le 5 juillet 2013 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

L’ETE du CAC à la sauce financière

Après avoir respiré une semaine sur le palier de 38,20% de retracement de Fibonacci de sa chute depuis le 29 mai, le CAC40 poursuit son rallye haussier pour atteindre les 50% et essayer de toucher les 61,80%.

Il affrontera, à 3871 points, une forte résistance – qui avait bloqué les cours le 15 mars dernier. Si cette résistance renvoie les cours vers le sud, la figure graphique de l’Epaule /Tête / Epaule aura parfaitement été respectée. Les cours devraient alors rejoindre la ligne de cou vers 3595 ; selon la durée de cette chute, la ligne de cou pourrait correspondre à la limite basse du canal haussier, qui tient lieu de support depuis septembre 2011.

Ce support devrait s’avérer très solide. Il faudrait un événement extraordinaire pour amener le CAC à aller chercher la base de l’E/T/E vers 3390 points.

Pour que le CAC revienne sur la médiane de son canal haussier  (trait noir) qui a servi de support depuis décembre 2012, il faudrait que la politique de QE tant américaine qu’européenne continue, permettant de garder les banques quelques mois de plus la tête hors de l’eau. Sans cela, la chute des banques entrainerait la bourse dans son maelström.

Le sursaut haussier des financières jeudi après-Draghi  n’est pour moi qu’un « dead-cat-bounce », (un rebond du chat mort, un hoquet de moribond à l’encéphalogramme plat).

« Elles passeront pas l’hiver, si tant est qu’elles aillent jusque là« , comme on dit dans les campagnes.

Mots clé : - - - - -

Cyrille Jubert
Cyrille Jubert
Entrepreneur

Entrepreneur avec deux entreprises fructueuses créées à son actif en 1984 et en 1993, Cyrille Jubert tient depuis 2008 un blog sur l’actualité économique et les métaux précieux.

Il est l’auteur d’une Histoire de l’Argent, étude historique et géopolitique de ce métal.
Pour acheter le livre ou le e-book suivez ce lien

Il est également rédacteur pour Crise, Or et Opportunités

Laissez un commentaire