Analyse des volumes sur l’EuroStoxx50 : évitez l’embuscade !

Rédigé le 30 mai 2014 par | Apprendre la Bourse, Autres indices Imprimer

Pour rebondir sur l’excellente analyse que Philippe Béchade (Que signifie l’effondrement des volumes), l’analyse des volumes est un aspect essentiel permettant de comprendre ce que font les marchés.  

Je vais commencer simplement par vous poser quelques questions : 

C’est en tout cas les questions que je me pose quand je détecte une opportunité : si une hausse ou un signal de hausse se manifeste mais sans consensus validé par des volumes, je laisse passer en préférant me concentrer sur d’autres opportunités qui en valent la peine – ou tout du moins qui ne présentent pas de risque visible d’embuscade.

L’analyse des volumes est passionnante. Elle permet de comprendre la psychologie du marché et de ses intervenants, leurs tactiques et leurs stratégies. 

Mais les outils généralement utilisés pour analyser les volumes sont souvent bien trop basiques et ne permettent pas de réellement COMPRENDRE les signaux que nous donne le marché. 

Dans un webinaire qui sera mis à votre disposition d’ici quelques jours, je vous expliquerai quels outils j’utilise pour justement permettre une lecture simple des volumes de transaction sur un marché et donc de comprendre sa stratégie globale et accessoirement les risques d’embuscade que l’on vous tend.

Un exemple simple d’un des outils de base qui sert de support à l’un de ces indicateurs que j’ai élaborés vous est donné dans ce graphe.

300514_volumes Eurostoxx50

C’est un graphe journalier de l’Eurostoxx50 Futures. 

Les prix sont représentés non pas en chandeliers Japonais mais tiennent compte des volumes d’échange qui prennent place dans chaque bougie. Autrement dit, la LARGEUR de la bougie est fonction du volume d’échange. 

Bougie large ? Il y a du monde qui intervient, les transactions sont nombreuses. Il y a consensus. Bougie fine ? OK, les prix bougent mais sans appui des volumes, sans marché. 

L’intérêt des volumes ?

Si vous regardiez la cassure haussière de la résistance (rectangle violet) de la zone des 3180 points à l’aide d’une représentation conventionnelle, vous vous diriez « youpi, cassure d’une résistance, c’est un signal haussier, j’y vais ! ».

Maintenant, en « bougie / volumes » (mon graphe), qu’observez-vous ?

Oui, il y a bien une cassure de la résistance… mais avec aucun taux de participation insignifiant !

Normalement, une cassure de résistance doit se faire de pair avec une poussée des volumes qui montre la conviction du marché – ou plutôt de ses opérateurs. Car comme disent les anglo-saxons et la théorie du Dow : volumes must confirm the trend

Là, de toute évidence, le marché n’y croit pas, ne valide pas le mouvement.

Regardez comment les bougies d’accélération qui se mettent en place lors de la cassure sont toutes petites et étroites. 

Prenez aussi une seconde pour regarder comment la représentation conventionnelle des volumes vous permet d’apprécier de quoi est fait le marché : les barres verticales rouges sont les bougies de baisse, les vertes, les bougies de hausse. 

Depuis le début de l’année, quelles sont les plus hautes ? quelles sont les plus larges ? Les bougies baissières sur les volumes…

Cela montre que si l’Eurostoxx50 est haussier en termes de prix, les bougies baissières sont beaucoup plus fournies et appuyées.

Le marché serait-il en train d’effectuer une rotation baissière, c’est-à-dire de solder ses positions haussières – voire de commencer à vendre à découvert l’Eurostoxx ?

A retenir :

Que voulez-vous… pour que quelqu’un gagne de l’argent sur les marchés, il faut que quelqu’un perde. Pour qu’une transaction se fasse, il faut un acheteur ET un vendeur. Et pour être un peu plus cru dans ma façon de voir les marchés : 

Les prix, c’est ce qu’ils (Ils = les grosses mains qui font le marché) vous racontent. Les volumes, c’est ce qu’ils FONT RELLEMENT.

Si ce genre d’approche vous intéresse, je vous donne rendez-vous dans le webinaire de la semaine prochaine qui sera donc consacré à l’analyse des volumes et aux indicateurs / stratégies que j’ai développés justement pour échapper à ce genre d’enfumage. Et ne monter aux arbres… que si le tronc est solide !

Bon week-end,

Gilles,

 

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire