Amundi s’offre la plus importante levée de fonds de l’année !

Rédigé le 5 novembre 2015 par | Interviews, IPO, OPA, opérations financières, Toutes les analyses Imprimer

Mardi dernier, Oberthur Technologies, le spécialiste français des cartes à puces, a renoncé à s’introduire en Bourse, en alléguant un marché difficile (explication qui peut paraître bien surprenante alors que le CAC a réalisé une performance mensuelle historique de quelque 9,9%). À la différence d’ Amundi, une entreprise de gestion d’actifs, elle aussi candidate à une première cotation en bourse, qui n’a pas décalé son calendrier d’un iota : son IPO est belle et bien lancée, et reste accessible jusqu’au 10 novembre, sa date de clôture. Elle permettra à la société de gestion d’actifs de lever entre 1,4 et 1,7 Mds€, ce qui représente tout simplement la plus importante levée de fonds de l’année.

Pour comprendre cette levée de fonds, il faut savoir que la Société Générale va vendre les 20% qu’elle détenait de l’entreprise, laissant comme seul maître à bord, le Crédit Agricole qui possèdent quasiment 75% du capital.

Le secteur de la gestion d’actifs est peu présent à la Bourse de Paris, contrairement, par exemple, aux marchés anglo-saxons où sont présents des groupes comme BlackRock (US09247X1019 BLK), et ses 58  Mds$ de capitalisation, ou Schroders (GB0002405495 SDR) valorisée à 11 Mds€. La prochaine cotation d’Amundi permettra aux investisseurs de découvrir un groupe de poids possédant quelque 954 Mds€ d’encours sous gestion, montant qui le classe parmi les dix premiers groupes mondiaux. De plus, acheter la valeur peut être un call sur la santé des marchés financiers. Il est en effet évident que, lorsque les marchés financiers se tiennent bien – comme c’est le cas depuis le début de l’année – l’effet positif est immédiat sur la rentabilité d’une entreprise gestionnaire comme Amundi.

Plus précisément, le groupe prévoit de réaliser un résultat net part du groupe, compris entre 515 et 535 M€ sur l’ensemble de l’exercice 2015, soit une progression comprise entre +5% et +9%. Actuellement, Amundi est présent dans plus 30 pays sur l’ensemble des classes d’actifs. Cette prochaine levée de fonds permettra au groupe de poursuivre son développement à l’international. D’ailleurs, l’opération intéresse des banques étrangères : la banque chinoise Agricultural Bank of China a décidé de prendre une participation de 2% dans Amundi, à l’occasion de l’opération.

La valorisation de la société sera comprise entre 7 et 8,8 Mds€. Autrement dit, la société capitalise environ 15 fois ses bénéfices 2015 pour cette entrée en Bourse, ce qui n’est pas donné mais pas non plus exceptionnellement cher, compte tenu des qualités intrinsèques du dossier.

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire