Amazon plus généreux ? Il y a encore de la marge !

Rédigé le 3 octobre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Entrepôt Amazon à Kent, dans l'Etat de WashingtonLa nouvelle la plus symbolique en Europe, c’est le creusement à 300 points de base du spread BTP italien/Bund allemand.

Aux Etats-Unis aussi, un symbole est largement commenté. Amazon (US0231351067-AMZN) annonce accorder un salaire minimum de 15$ de l’heure (le plus bas était de 10$/h dans les entrepôts à Austin, Texas), qui profitera à quelque 350 000 employés à temps plein, à temps partiel, en contrats courts et saisonniers.

Des salaires structurellement bas

Mais voilà, nous voici face à l’éclatante démonstration que le secteur de la distribution, qu’il soit « physique » ou « numérique », ne propose que des bas salaires et que passer de l’un à l’autre, même si Wall Street y voit une « révolution technologique », ne tire pas les rémunérations vers le haut (le salaire médian annuel d’un employé d’Amazon l’an dernier était de 28 446$, soit juste un plus de la moitié du revenu moyen aux Etats-Unis).

Amazon à 2 500$ ? Au rythme actuel, c’est pour fin 2018 !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire