Alstom : un « call 35 » comme l’Etat ?

Rédigé le 26 novembre 2014 par | Big caps Imprimer

Voilà l’une des valeurs que je vais surveiller pour me replacer à l’achat dans les prochaines semaines. En effet, depuis que j’ai « travaillé » une première fois la valeur pour mes abonnés à la mi-octobre, le titre a nettement rebondi pour revenir proche des 30 € en milieu de mois.

Plusieurs éléments m’intéressent en ce moment sur Alstom (FR0010220475)

Nous avons tout d’abord une récente bonne publication trimestrielle. On retiendra notamment l’annonce d’un retour de cash aux actionnaires une fois « l’épisode General Electric » bouclé. Sur ce point, certains espéraient un reversement spécial, type dividende exceptionnel par exemple. En partie pour des questions fiscales, il s’agira finalement d’un programme de rachats d’actions de près de 4 milliards d’euros.

Autre élément intéressant, le « call » à 35 € détenu par l’Etat sur la plus grosse partie (20%) de la participation (30%) que détient Bouygues dans le groupe industriel. On sait que Bouygues souhaite sortir d’Alstom. Mais avec cette option prise par l’Etat sur 20% de la participation de Bouygues, on peut dire que le risque d’afflux de papier sur le marché est réduit dans les prochains mois.

Techniquement désormais, voilà ce que l’on peut dire avec le graphique daily ci-dessous :

 graphique alstom

Depuis son creux de la mi-octobre, le titre a amorcé une remontée dans un canal ascendant (visible en noir).

Après un gap haussier à la mi-novembre en franchissement de la zone de polarité située autour des 27,50 € (ligne horizontale visible en pointillés), la valeur est depuis entrée dans une phase corrective de court terme en sortie dudit canal.

J’en conclus que cette phase corrective de court terme va être à suivre

Personnellement, j’aurai à l’œil tout signe d’essoufflement dans la zone des 26,50 /27 €. Ces niveaux correspondent respectivement aux retracements de 50% et 61,8% de la poussée haussière du mois dernier.

Je pense en effet que des acheteurs devraient se présenter dans cette zone de prix (dans l’alternative, le stop serait alors à placer sur les 24,70 €, soit sur les plus bas du mois dernier). Car sur le moyen terme, je pense que le titre pourrait revenir sur les plus hauts annuels, soit au-delà des 30 €. Pourquoi pas même viser ensuite une extension vers les 32,50 € (cible de Fibonacci) voire ensuite vers les fameux 35 € de l’Etat… Et si vous jouiez ce trade avec un effet de levier pour démultiplier le potentiel de gain ?

 

 

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire