Dépensez moins pour acheter une action, faites comme Goldman Sachs

Rédigé le 26 janvier 2011 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Fondateur de l’Institut de la Bourse

Qui gagne sa vie en Bourse ? Les investisseurs ou les banques ? La réponse est évidente : les banques… Et la banque la plus profitable au monde en ce domaine est Goldman Sachs.

Alors pourquoi ne pas faire exactement comme cette dernière pour gagner de l’argent (retrouvez la vidéo gratuite sur le sujet en cliquant ici) ? Puisque les banques jouent sur des modèles qui leur rapportent, les investisseurs gagneraient davantage à apprendre les méthodes employées par celles-ci.

En tant qu’investisseur, il nous faut comprendre les concepts fondamentaux qu’utilisent les banques pour dégager des gains quasi-garantis afin de les reproduire par la suite. Une formation très complète sur le sujet a lieu, sur Paris, deux fois par an. Vous y apprendrez également comment transformer les titres qui vous font perdre de l’argent en titres qui vous en feront gagner.

Pour connaître les détails de la prochaine session, cliquez ici.

Concept du dépenser moins pour la même chose
Le concept fondamental à intégrer dans vos idées d’investissement est d’apprendre à dépenser toujours moins pour la même chose. Avez-vous déjà vu un agent immobilier acheter un appartement, une maison ou un immeuble au prix du marché ?

Un agent immobilier vous vendra volontiers un bien en vous vantant les mérites de celui-ci. Cependant il ne l’achèterait pas lui-même… Il achètera toujours un bien qui sera moins cher que la moyenne des autres biens équivalents. Warren Buffett, le meilleur investisseur au monde, applique ceci sur les marchés boursiers avec succès indéniable — sa fortune est, à ce jour, de 50 milliards de dollars.

Jamais il n’achèterait une action au prix du marché, au contraire, il acquiert des entreprises dont le prix est bien inférieur à leur valeur réelle en recherchant les titres largement décotés. Donc, vous n’avez qu’à connaître la valeur du bien estimée par le marché et la valeur réelle du bien (action, appartement, maison…) que vous voulez acquérir.

Exemple : dépensez moins avec l’action ALSTOM
Le graphique et les cotations ci-joints sont issus du site de NYSE EURONEXT, la Bourse sur laquelle est cotée la valeur ALSTOM (symbole ALO).

Graphique: Alstom sur le Nyse Euronext

Cliquez ici pour agrandir

ALSTOM a clôturé à 39,86 euros le 19 janvier 2011. Si vous aviez envie d’acheter cette valeur ce même jour, il vous aurait fallu dépenser 3 986 euros pour acheter 100 titres ALSTOM. Ce qui correspond donc à 3 986 euros d’investissement. Comme vous pouvez le constater cela a un coût…

Comment font les banques alors ?
Combien vaut ALSTOM pour une banque ? Le même prix que pour vous, elle dispose des mêmes cotations ! La grande différence entre une banque et vous c’est qu’elle a la possibilité d’utiliser un effet de levier 9.

Vous savez déjà ce qu’est l’effet de levier, vous avez probablement contracté un ou plusieurs prêts pour acheter un bien immobilier : vous déposez une somme correspondant à une fraction du prix d’achat du bien et vous payez un crédit sur la somme restante. Avec une fraction du prix total, vous avez tout de même la possibilité d’habiter votre maison, celle-ci ne sera à vous qu’après règlement de la totalité.

La banque va donc payer 9 fois moins pour acquérir les titres ALSTOM soit 443 euros d’investissement pour 100 titres ALSTOM. Payer 9 fois moins pour la même chose est un net avantage comparé à l’investisseur lambda, n’est-ce pas ?! Et ce n’est pas tout, elle ne possède même pas les actions puisqu’elle utilise sa « garantie » avec l’effet de levier.

Peut-on faire comme les banques ?
Existe-t-il une façon de reproduire ce que font ces dernières tout en contrôlant ses risques ? La réponse est oui et nous allons le faire grâce aux options — produits dérivés utilisés par les meilleurs traders au monde.

Regardez plutôt le tableau qui suit, cela devrait vous convaincre assez facilement de ce que vous pourrez faire avec une connaissance solide sur les options. Comme je vous l’ai déjà dit, les meilleurs traders au monde — ceux du Chicago Board Options Exchange — utilisent ces produits et vous aussi, tout comme eux, vous pouvez en tirer profit.

Pour dépenser moins et faire comme Goldman Sachs, il vous faut tout d’abord comprendre qu’en achetant 100 titres ALSTOM à 39,86 euros, vous devrez dépenser 3 986 euros. Ensuite, il suffit de choisir un prix d’exercice, dans notre exemple de levier 9, et ce, pour imiter la banque.

Dans cet exemple, nous prendrons 36 ce qui nous fait un call à 4,42 euros soit 442 euros d’investissement. La voici la façon d’imiter les banques dans leurs investissements !

Tableau : Calls

Cliquez ici pour agrandir

Net avantage des banques sur les investisseurs particuliers
Ainsi, si vous dépensez moins, vous avez mécaniquement moins de risques. En effet, une banque dépense 9 fois moins qu’un investisseur lambda, donc elle peut profiter de la hausse ou de la baisse des titres de la même manière avec 9 fois moins de capital à risque.

Par ailleurs, ne possédant pas les titres, les banques ont forcément moins de contraintes. La façon d’imiter les positions prises par ces dernières est d’utiliser correctement les options sur les actions que l’on veut traiter.

Vous bénéficiez ainsi des mêmes avantages que les banques. Copiez-les, appliquez leurs méthodes comme le fait Warren Buffett et les traders habiles. Apprenez à dépenser moins et transformez les titres perdants en titres gagnants.

Il ne reste que 3 places pour cette formation « options »…
Comme nous le suggère le coach le plus influent de la planète — Anthony Robbins — pour réussir, il faut copier les meilleurs, en l’occurrence ici, les banques comme Goldman Sachs.

Articles du même auteur
10 secrets de traders pros (1)
10 secrets de traders pros (2)

La formation sur options d’une journée vous enseignera les indispensables pour réussir sur les marchés en vous permettant de dépenser moins et de transformer les titres perdants en valeurs gagnantes.

Si vous êtes intéressé, la prochaine session se déroulera à Paris le 5 mars 2011, merci de m’envoyer un e-mail à formation@insitutdelabourse.fr

Mots clé : -

Romain De La Cretaz
Romain De La Cretaz

Laissez un commentaire