Alphabet-Google détrône Apple

Rédigé le 2 février 2016 par | Actions, Big caps Imprimer

Les spécialistes de la gestion indicielle se retrouvent devant un cas de figure inédit : le Nasdaq compte désormais 2 valeurs affichant plus de 530 Mds$ de capitalisation boursière et Wall Street a un nouveau champion.

Alphabet (ex-Google) détrône Apple de son rang de 1ère capitalisation planétaire grâce à une envolée de +5% en transactions électroniques after hour suite à la publication d’un bénéfice de 4,92 Mds$, soit 7,06 $ par action et d’une hausse de 17,8% du chiffre d’affaires trimestriel (à 21,33 Mds$).

Avec un cours indicatif de 820 $ hors séance, Alphabet s’impose comme le nouveau numéro 1 planétaire en termes de capitalisation boursière (565 Mds$ contre 535 Mds$ pour Apple qui a perdu 0,9% lundi soir).

Pour vous figurer ce que représente 565 Mds$ de capitalisation, c’est à peu près la moitié de celle de la Bourse de Paris et plus de la moitié du CAC 40… c’est également proche de la valeur cumulée des numéros 3 et 4 du Nasdaq – Facebook et Amazon avec 325 puis 269Mds$.

Apple dont la capitalisation dépasse encore 535 Mds$ (ou 487 Mds€) pèse plus lourd que Sanofi (100 Mds€) + Total (95 Mds€) + L’Oréal (87 Mds€) + LVMH (73 Mds€) + AXA (54 Mdse) + BNP Paribas (53 Mds€) + Airbus (44Mds€).

Pour Google, vous reprenez les 7 premières et vous y ajoutez Orange (43 Mds€… au coude à coude avec Danone et ses 42 Mds€).

Observez au passage que les 9 premières capitalisations du CAC40 pèsent la moitié de celle de la Bourse de Paris… et que les 3 premières (Sanofi, Total, L’Oréal) parviennent péniblement à égaler la capitalisation d’Amazon qui n’est même pas sur le podium du Nasdaq (avec une place de numéro 4).

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire