Allons-nous vivre une crise à la japonaise (2) ?

Rédigé le 16 janvier 2009 par | Autres indices Imprimer

Mardi dernier, j’analysais pour vous les risques, d’un point de vue macroéconomique, de revivre une crise à la japonaise.

Aujourd’hui, penchons-nous sur l’indice phare de la Bourse japonaise afin d’anticiper ce scénario catastrophe s’il arrivait.

Indice nikkei

Ce qui me frappe à la vue de cette courbe par rapport aux autres indices mondiaux, c’est que le nikkei est non seulement proche de ses  points bas de 2003, cassés il y a quelques semaines en touchant les 6 994 pts, mais également au plus bas depuis 25 ans.

En passant de 38 900 à 7 600 pts entre 1989 et 2003, le nikkei a perdu 80% de sa valeur.

Si le Dow Jones subissait le même mouvement dans les années à venir, cela le ramènerait de 14 198 à 2 850 pts, soit une baisse de plus de 60% par rapport au niveau actuel. Ce n’est pas mon scénario préféré, mais il convient de garder cela à l’esprit dans un coin de sa tête.

Maintenant à plus « court terme », si dans les semaines qui viennent le nikkei venait à casser durablement le seuil majeur des 7 600 pts, avec une clôture hebdomadaire sous ce niveau, ce serait un signal précurseur de baisse pour les indices mondiaux. Il devrait alors reproduire le mouvement qu’il a fait entre 2000 et 2003, entamé en 2007, ce qui nous donne un objectif relativement raisonnable de 5 100 pts, soit tout de même une baisse de 40% par rapport au niveau actuel !

Ce second scénario n’est certes pas le plus optimiste, mais il n’est pas à négliger.

Pour être plus clair, une accélération à la baisse du nikkei en cassure de ces  points bas de l’année dernière serait un signal précurseur de la cassure des  points bas de 2002 sur le Dow Jones, et de 2003 sur le CAC ou le Dax. Vous devriez donc surveiller de très près l’indice japonais dans les prochaines semaines…

En effet, tant qu’il reste sous la résistance majeure des 9 600 pts, il sera difficile d’avoir un rebond plus significatif que celui que nous avons eu ces derniers jours, et nous sommes sous la menace d’une nouvelle accélération baissière.

Allez, gardez le moral. Il n’existe pas de tracker « bear » pour jouer la baisse du nikkei ; le tracker que j’ai trouvé, le Lyxor ETF Japan TOPIX EUR (FR0010245514), est éligible au SRD : vous pouvez donc le vendre à découvert sur les niveaux que je vous ai donnés.

Sinon, et plus simple, il existe des ETF Bear sur le CAC 40 si, comme je vous l’indique, vous pensez aussi que la baisse du nikkei sera un signal de baisse pour nos indices. Dans ce cas, vous l’achetez simplement, comme une action : plus le CAC va baisser, et plus votre tracker va se bonifier ; et c’est sans effet de levier !

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire