Alexandre Bompard arrivera-t-il à répliquer le succès de la Fnac chez Carrefour?

Rédigé le 29 mai 2017 par | Big caps, Indices, sociétés et marchés, IPO, OPA, opérations financières Imprimer

Alexandre Bompard, PDG de la Fnac (FR0011476928) devrait être le nouvel homme fort de Carrefour (FR0000120172). Depuis plusieurs semaines, son nom circule pour prendre la tête du distributeur français actuellement en panne de confiance.

Mais cette nomination, sans doute confirmée dans les prochains jours, ne sera effective qu’en septembre ou octobre prochain.

Un choix apprécié des investisseurs, Carrefour étant en hausse de 1,5% dans un contexte pourtant peu favorable au secteur de la grande distribution. En revanche l’avenir s’annonce sous de moins bonnes auspices pour la Fnac, actuellement en recul de près de 3%.

Les investisseurs ont du mal à accepter le départ d’Alexandre Bompard, PDG de la société depuis fin 2010. Sous son règne, le leader français de la distribution de biens culturels s’est développé à vitesse grand V, avec notamment le plan stratégique Fnac 2015 reposant sur l’élargissement de l’offre, la mise en place d’une intégration multi-canal entre les enseignes physiques et le site fnac.com, ou encore le développement d’un parc de magasins dans les villes moyennes.

En juin 2013, lorsque ce dernier décide d’introduire sa société en Bourse, peu d’investisseurs croient au succès de l’opération. Et pourtant!  De son introduction à 22 €, l’action monte jusqu’à 70,80 € avant de se consolider sur des niveaux de 60-62 €.

Espérons également que le succès soit au rendez-vous avec Carrefour. En trois ans, l’action a perdu 13% alors que dans le même temps le CAC 40 a pris près de 18%.

Mots clé : - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire