Alerte rouge sur Deutsche Bank, la Fed révèle ses inquiétudes récurrentes

Rédigé le 31 mai 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

Deutsche Bank Fed économie bourse

Crédit : Justin Pickard

Ça chauffe à Francfort, enfin surtout pour le matricule de la Deutsche Bank, dont le titre dévisse de 7% vers 17h et pulvérise le plancher symbolique des 10€ pour menacer celui des 9€ (à 9,17€).

Les planchers historiques de fin septembre 2016 (8,85€) ne sont désormais plus très loin.

La banque hyper-systémique – c’est un « Lehman » puissance 10, avec des encours de dérivés astronomiques (nul ne connaît avec précision les chiffres, mais il est question de plus de 50.000 Mds€ d’encours notionnel) a été placée sous surveillance par la Fed. Rappelons que cette procédure vise les banques susceptibles de présenter des insuffisances de fonds propres, de qualité des actifs, de rigueur de la gestion, de rentabilité, de liquidité et une trop grande « sensibilité au risque de marché ».

Le risque italien fragilise davantage la Deutsche Bank

Cette dégradation de la « DB » remonterait en fait à déjà un an (un miracle de mansuétude puisqu’il était question de risque de faillite imminente il y a trois ans) et elle vient d’être rendue publique par la Réserve fédérale américaine ce jeudi. Et cela tombe au plus mal, au moment où la question de son exposition sur l’Italie redevient brûlante…

La Fed a-t-elle voulu envoyer un message aux derniers de ses adhérents encore exposés à un risque de contrepartie avec la Deutsche Bank pour qu’ils achèvent de prendre les mesures de couverture nécessaires, à défaut de pouvoir prendre la fuite ?

Le bon moment pour investir en Bourse, c’est quand on a de l’argent !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire