Alcoa laisse les marchés indécis… les Pétrolières n’ont pas touché le fond

Rédigé le 12 janvier 2016 par | Matières Premières Imprimer

Hier soir, Alcoa (AA-Nyse) a ouvert le bal des trimestriels avec des comptes « mi-figue mi-raisin », à en juger par l’hésitation du marché : le titre oscille autour de l’équilibre. En effet, d’un côté le géant de l’aluminium a enregistré une perte nette de 500 M$ (soit 39 cents par action) au quatrième trimestre, en nette dégradation par rapport à l’année passée où le groupe avait alors généré un bénéfice net de 159 M$, soit 11 cents par action. Toutefois, cette dégradation est en grande partie due à des charges exceptionnelles (fermeture de certains sites de production).

En effet, en retirant ces exceptionnels afin de mieux de cerner l’évolution de l’activité « core », le groupe serait parvenu à dégager un bénéfice 65 M$ (4 cents par action), lecture alors ici supérieure aux attentes des analystes puisque le consensus tablait en moyenne sur un bénéfice de 2 cents par action.

Dès lors, le marché restait ce matin encore relativement hésitant par rapport à l’accueil du communiqué.

Pour le reste, les tensions internationales restent fortes et les marchés refusent désormais toute prise de position tranchée.

Outre la situation toujours fébrile en Chine (le yuan est scruté de près), les opérateurs continuent à se montrer prudent alors que le pétrole ne cesse de dégringoler. Le cours du Brent approche des 30 $, sur un creux de 12 ans !

graphique brent

Dans la lignée de la tendance 2015, la baisse s’accélère depuis la fin décembre (cf encadré noir). L’objectif des 20 $ envisagé par Goldman Sachs il y a quelques mois commencent à faire un effet boule de neige alors que Morgan Stanley se rallie à la cause de son confrère en ciblant aussi les 20 $ dans les prochains mois.

En attendant les données hebdomadaires sur les stocks de Brut, cela ne fait guère les affaires du secteur pétrolier et CGG Veritas (FR0000120164), Vallourec (FR0000120354) ou Maurel & Prom (FR0000051070) continuent irrémédiablement leur descente aux enfers.

Mots clé : - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire