Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Airbus : quand des résultats « moins pire que prévus » deviennent une raison d’achat

Rédigé le 22 février 2017 par | A la une, Actions, Algos, Analyses indices Imprimer

Airbus (NL0000235190 – AIR) vient de publier ses résultats annuels. C’est tout frais, tout chaud. Il est un peu plus de 8h00 du matin au moment où j’écris ces lignes et le festival des commentaires de marché vient de débuter. Les premiers d’entre eux se résument à « Airbus dépasse les attentes ».

On verra bien ce qu’en pense comment réagit le marché après avoir intégré cette salve d’infos, mais si l’on dépasse un peu les titres accrocheurs et que l’on soulève le tapis pour voir ce qui s’y cache, je retiens que :

Alors, Airbus (ou plutôt le « marché ») va-t-il encore faire le coup du « bah… c’est en baisse au niveau résultats, mais bon… déjà c’est moins pire que prévu et ensuite, pas grave, on va dire que l’on fera mieux l’année prochaine. On fait comme ça ? Allez, banco, on achète ». Tout cela est donc instantanément (et à mon sens intellectuellement malhonnête) traduit par « mieux que prévu ».

Votre fils rentre de l’école avec 4/20 et vous le félicitez. Logique

En transposant ce genre de « raisonnement » (il n’y a aucun raisonnement et encore moins de raison en réalité) pervers dans la vie réelle, vous imaginez votre rejeton revenant fièrement à la maison avec une moyenne de 6 en maths (en baisse par rapport au trimestre précédent, of course), et tout le monde le félicite chaudement et le récompense car vous pensiez qu’il reviendrait avec un 4 de moyenne.

Donc, 6/20, c’est moins bien que le trimestre précédent, c’est inférieur à la moyenne, s’il continue, il va se faire virer… Mais ouf, c’est « mieux que prévu ».

Et pourquoi est-ce « mieux que prévu » ? Parce que le petit malin vous a seriné pendant des mois et des mois que vraiment la prof était trop sévère, qu’elle mettait 4 à tout le monde, et qu’il était complétement largué en maths, qu’il n’y arrivait pas du tout bien qu’il y travaille d’arrache-pied. Il avait bien préparé le terrain, le bougre !

C’est malheureusement comme cela que les marchés réagissent la plupart du temps.

Bref, je préfère m’en remettre à l’analyse technique car elle, au moins, intègre l’ensemble du « consensus » du marché puisque ce sont les prix (et seulement les prix) qui parlent.

Vivez de votre tradingVivre du trading ? C’est possible ! Formez-vous grâce à notre expert.

Gilles Leclerc a passé les 20 dernières années à trader.

Aujourd’hui il a décidé de dévoiler sa formation et ses connaissances. Dans cette formation unique de 6 vidéos.

il dévoile enfin sa méthode secrète pour prévoir l’évolution des cours.

Découvrez-la ici

Que nous disent les prix sur Airbus ?

Qu’il y a une grosse résistance de long terme vers 68/70€ (rectangle violet horizontal). Cette résistance est positionnée sur les plus-hauts historiques (R.H)

AIRBUS en données hebdos
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Elle correspond aussi aux reports d’amplitude (flèches orange)… Donc, attention ! Cette résistance a déjà été testée deux fois (pastilles bleues) et il s’en est suivi des consolidations d’au moins 25%.

Prenez un indicateur de momentum à présent, comme le Stochastique Momentum Index (SMI) : il est en zone de surchauffe (pastille rouge).

Vous l’avez compris, le diagnostic est identique aux deux précédentes fois où la valeur a touché la résistance R.H : en cas de signal de retournement dans cette zone, Airbus risque une nouvelle correction.

Et pour monitorer cela, vous connaissez le principe : si une zone de résistance de long terme doit occasionner une consolidation, alors les signaux de retournement devront obligatoirement (et logiquement) apparaître sur l’unité de temps inférieure (ici le journalier).

Et c’est à partir de cette unité de temps que les prises de position se prennent et que vous avez le signal.

AIRBUS en données journalières
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Donc en cas de signal baissier du SMI (pastille verte) sur l’U.T journalière, alors que la zone de résistance historique hebdomadaire (R.H) est touchée :

Gilles,

Mots clé : - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire