Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Airbus a du mal à prendre son envol en 2015

Rédigé le 11 avril 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Il y a des trimestres avec et des trimestres sans, enfin surtout sans salon aéronautique majeur. C’est ce qui explique en partie la maigreur inhabituelle du carnet de commande d’Airbus : 10 ventes nettes enregistrées depuis le 1er janvier 2016.

Le raffermissement de l’euro face au dollar sera certainement invoqué mais le « fait majeur, c’est que le groupe Airbus (NL0000235190) a du faire face à 22 annulations, et notamment celle de deux très gros porteurs A380 par Air France (qui en exploite déjà 10 et qui avait obtenu un report de livraison jusqu’en 2017) puis de 13 A-320 par une compagnie sud-africaine puis de 7 A-330.

Airbus n’a théoriquement pas de trop de souci à se faire après la confirmation le 15 août 2015 d’une commande géante de la compagnie indienne low cost IndiGo de 250 A320 neo, d’une valeur de 24 Mds€ au prix catalogue (qui n’est qu’indicatif)… mais Indigo qui a déjà pris livraison de 100 A-320 de 1re génération commandés et 2005 aura-t-elle les reins assez solides pour honorer la totalité de ce contrat ?

Il avait une valeur hautement symbolique : Indigo annonçait le jour du 69e anniversaire de l’indépendance de l’Inde qu’il allait devenir en 10 ans l’une des compagnies possédant la plus grosse flotte d’avions mono-couloirs de la planète.

Des interrogations planent également sur le maintien dans son intégralité de la commande géante de 234 A-320 passée en mars 2013 de la compagnie indonésienne à bas coût Lion Air (pour l’équivalent de 18,5 Mds€ de l’époque) alors que le pays subit des vents économiques contraires depuis que la croissance chinoise s’essouffle.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire