Achetez la rumeur, vendez la nouvelle… ça marche aussi sur les cryptos ! (Cf. Verge)

Rédigé le 18 avril 2018 par | A la une, Bitcoin & cryptomonnaies Imprimer

« Acheter la rumeur, vendre la nouvelle ». Toute personne s’intéressant un minimum à la Bourse a déjà entendu parler de ce fameux adage boursier. L’idée est simple à comprendre : l’anticipation peut jouer sur le cours d’une action. Prenons un exemple. Prévoyant de bons résultats sur telle entreprise, les investisseurs se positionnent dessus avant publication, mais solde leur ligne à la sortie des chiffres attendus.

Plus concrètement, regardez du côté de Wall Street, où le bal des publications bat son plein actuellement. Mardi, Goldman Sachs a publié ses résultats du premier trimestre 2018. Les opérateurs tablaient sur des résultats record, gonflés par la réforme fiscale de Donald Trump (taux d’imposition divisé par trois). Et, bien évidemment, sans surprise, la banque a publié des chiffres d’excellente facture, faisant même mieux que prévu. Oui, mais voilà, malgré la performance… le titre a terminé dans le rouge mardi soir à Wall Street.

L’explication ? Le marché, ayant préalablement acheté la rumeur des bons résultats de Goldman Sachs (par anticipation donc), s’est empressé de vendre la nouvelle le jour de sa confirmation. Voilà l’illustration parfaite de l’adage boursier dont nous venons de parler. Même punition pour Verge du côté des crypto-monnaies…

Je pense que, comme moi il y a encore une semaine, Verge ne doit pas vous dire grand-chose… Je vous l’avoue, je ne connaissais pas cette crypto mais, quand on fait du day trading comme je le fais pour mes abonnés dans mon service SMS Cash Alert [je leur propose des trades quotidiens, par sms, afin de réaliser, des gains chaque jour… très facilement… en optimisant les petites variations des marchés], cela importe peu. Et en fait, comme pour l’altcoin Tron le mois dernier, l’important est surtout de parvenir à détecter quel catalyseur permettra de faire décoller tel ou tel altcoin. 

Verge: PornHub la bonne nouvelle qui plombe

Revenons donc à nos moutons : Verge. Que s’est-il passé hier ? PornHub (un site à contenu pornographique) a annoncé l’intégration d’un nouveau moyen de paiement, en crypto-monnaie, à son site. Et vous l’avez deviné, l’heureuse élue s’appelle Verge.

La nouvelle est bonne pour la crypto. En toute logique elle aurait dû pousser son cours à la hausse. Sauf qu’il n’en a rien été, au contraire. Le marché avait déjà acheté la rumeur avant… Il a donc vendu la nouvelle hier. En effet, quelques semaines auparavant Verge avait été très recherchée en raison de rumeurs « d’accord majeur » avec un grand nom corporate. La nouvelle était donc déjà pricé dans les cours.

Aussi hier, une fois celle-ci rendue officielle, le cours Verge est retombé comme un soufflé, dans d’importants volumes (cf. flèches noires). Les investisseurs ont pris leurs bénéfices.

Pornhub Verge

Pourvu que la hausse du Bitcoin tienne

Espérons pour Verge que le Bitcoin poursuive sa remontée. En effet ici, la divergence haussière constatée sur les indicateurs techniques journaliers dont je vous ai parlé la semaine dernière a pris le dessus. En conséquence de quoi, les cours renouent avec le haut de canal descendant journalier (cf. cercle noir sur mon graphique journalier ci-dessous).

Bitcoin

Surveillez bien cette zone sur le Bitcoin car, en cas de franchissement de cette résistance (en contact autour des 8 500 $), une poursuite de la remontée au-delà des 10 000 $ durant le printemps gagnerait en probabilité. Si tel est le cas, Verge ne s’en plaindrait pas…

Mots clé : - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

2 commentaires pour “Achetez la rumeur, vendez la nouvelle… ça marche aussi sur les cryptos ! (Cf. Verge)”

  1. Bonjour,

    Vous êtes vous interessé à NapoleonX et son coin NPX? Super fintech française.
    Au vu de sa very short circulation supply (25 330 000 de token) à un potentiel énorme de valorisation ?

    Olivier.

  2. Bonjour.
    Je n’ai jamais compris une chose dans cette adage: pourquoi vendre après nouvelle dans ce cas et pas la veille. Pourquoi prendre le risque d’une publication décevante si c’est pour prendre une plus value qui existait déjà avant annonce..

Laissez un commentaire