Il est temps d’acheter des minières aurifères

Rédigé le 11 septembre 2009 par | Matières Premières Imprimer

Bon, l’or est bel et bien au-dessus des 1 000$. Mais qu’en est-il des minières ? Après tout, en théorie, une minière serait bien plus intéressante à acheter que l’or physique puisqu’elle va amplifier l’évolution du cours de l’or.

Oui mais l’inverse est aussi vrai. Les minières sont plus risquées et subissent plus fortement les variations du cours de l’or. En plus, elles réagissent aussi comme des actions classiques. Mais alors… suivent-elles la tendance des cours de l’or (haussière) ou bien celle des marchés boursiers — en tendance, disons, baissière puisqu’il faut la qualifier… bien que le premier qualificatif qui nous vienne à l’esprit soit plutôt « girouette ».

Tirons cela au clair.

Regardez un peu l’évolution du tracker GDX. Cet ETF réplique l’évolution de dix minières : AGNICO EAGLE MINES ; ANGLOGOLD ASHANTI LT ; BARRICK GOLD CP ; Buenaventura Mining Company Inc. ADR ; GOLDCORP INC COM NPV ; IAMGOLD CORP COM NPV ; Kinross Gold Corporation ; NEWMONT MIN CP ; HLDG ; Randgold Resources Limited et YAMANA GOLD INC COM NPV.

On peut le comparer au HUI, l’indice qui réplique l’évolution des 15 principales minières qui ne « hedgent » pas leur or (à échéance d’un an et demi). Cela veut dire qu’elles le vendent au cours actuel : elles ne se « couvrent pas » en déterminant aujourd’hui le prix de l’or qu’elles vendront demain. En décodé : si ces minières font cela, c’est qu’elles anticipent que le prix de l’or va monter.

En bref, le tracker GDF (en bleu) réplique exactement l’indice des minières HUI (en rouge) comme vous pouvez le voir sur le graphe.

GDF et HUI

Par contre, ce que le graphique du HUI ne nous dit pas, ce sont les volumes d’achat sur ces minières… Or nous avons besoin des volumes : « les volumes doivent toujours confirmer la tendance ! » m’a appris Eric Fry, notre « homme de Wall Street » aux Publications Agora. Donc les investisseurs ont-ils massivement plébiscité cette envolée de l’or au-dessus des 1 000$ ou bien n’était-ce qu’un feu de paille ?

C’est là que j’ai besoin du graphique du GDX, car ce tracker est TRES suivi par les investisseurs. Il cote sur le NYSE, comme une simple action et dès qu’un investisseur veut se positionner sur des minières (j’ai bien dit les minières, et non le cours de l’or physique) sans vraiment avoir à se plonger dans les publications de résultats et autres rapports financiers, il achète cet ETF. Simplement. Sur ce tracker, nous avons des indications de volume, et là, elles sont sans appel, regardez :

GDX

Un pic de volume a chaque fois accompagné les envolées de l’or (en février et aujourd’hui), et est donc venu confirmer l’engouement pour les minières. 22,5 millions de titres se sont échangés en mars 2009 et ces jours-ci. C’est quasiment trois fois plus que d’habitude !

A chaque fort mouvement sur l’or, les investisseurs sont là, prêts à acheter. Ils viennent légitimer la hausse ; c’est un vote massif d’approbation !

Attention, cela ne veut PAS DIRE que l’or ne peut pas consolider. Le meilleur exemple en est mars dernier : après avoir touché les 1 000$ l’once, l’or est venu se « reposer » sur les 870$ avant de rentamer tranquillement sa hausse.

Mais la demande d’investissement est là : les acheteurs surveillent et sont prêts, au moindre signal !

Quand les volumes ne sont pas là lorsqu’il y a des mouvements importants sur les cours, cela signifie que les traders/spéculateurs s’amusent… ou qu’un fonds modifie ses positions… vend, rachète… réalloue ses actifs.

La conclusion est ultra simple.

La demande pour l’or est bel et bien là. Les investisseurs ont acheté massivement cet ETF. Il n’est pas trop tard pour vous positionner puisque nous pensons que l’or physique atteindra bientôt les 2 000$ : les marges des minières vont exploser et les cours de Bourse risquent de s’envoler très vite.

Acheter dès à présent ce genre de tracker peut être un très bon placement — mais attendez-vous quand même à une consolidation, sur laquelle vous pourrez vous renforcer. Avec cet ETF, vous moyennerez vos risques sur un panier de minières.

Mais si c’est LA pépite, LA minière que vous recherchez, celle qui surperformera toutes ses concurrentes, celle qui passera de junior à major et viendra rejoindre le rang des BARRICK, NEWMONT et autres GOLDCORP, alors plongez-vous dans le fondamental. Lisez les rapports, étudiez le secteur à fond, renseignez-vous sur la géopolitique du pays, les conditions d’exploitation, le terrain… Et bon courage !!…

… ou bien, vous pouvez simplement lire les analyses de Simone Wapler chaque semaine, suivre ses stratégies pour acheter les minières les plus prometteuses, et connaître toute l’actualité de l’or et des autres matières… A vous de voir !

Mots clé : - - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

6 commentaires pour “Il est temps d’acheter des minières aurifères”

  1. SI LE DOLLAR BAISSE ET L’OR MONTE ,SERONS NOUS GAGNANT EN EUROS ?

  2. Bonjour,
    Si le dollar baisse, l’or monte en $. C’est une corrélation forte, effectivement. Elle marche dans les deux sens.
    En revanche, cela ne va pas dire que l’or (en $) monte aussi pour l’investisseur en euros. Tout dépend de la variation de la parité EUR/USD sur la même période. Puisqu’il faut convertir l’or libellé en dollar, en euros.

    Mais ce qu’il faiut retenir, c’est que globlement, depuis des années l’or monte en dollar ET en euros. Un peu moins vite en euro. C’est tout.

  3. on l’aura dans le baba comme d’ab

  4. Es-ce un secret, mais je n’ai entendu personne, et lu personne qui disent claierement où l’on peut acheter des actions minières? Via ma banque, via la compagnie X? merci infiniment.

  5. Bonjour Monsieur,
    Merci de la confiance que vous portez aux Publications Agora et merci pour votre fidélité au Billet du Trader.
    Pour acheter des actions minières, nous vous recommandons de passer par votre courtier. S’il n’est pas compétitif, optez pour un courtier plus intéressant pour acheter des mines tels que InteractiveBrocker ou encore Internaxx.

    En espérant avoir répondu à votre demande.

    Bien cordialement,

    La Rédaction
    Le Billet du Trader

  6. Bonjour.
    Je retrouve ce vieil article, que j’ai sans doute lu, à l’époque.
    ça ne s’est hélas pas passé comme ça. 4 ans plus tard je suis en lourde perte sur une junior achetée en février 2008, et, mise sur le marché (Francfort) en 2010. Il faut dire qu’elle n’a pour l’instant rien produit.
    Je conserve, mais je vais peut être essayer le GDXJ, si je peux en acheter chez mon courtier. C’est peut être le moment ?

Laissez un commentaire