Accor Hotel : rumeur d’une montée en puissance de Jin Jiang – CAC40

Rédigé le 12 avril 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Accor Hotel a bondi de 2€ en quelques secondes vers 10h37 ce mardi matin avant de porter son avance à +5% sur la rumeur d’une poursuite de la montée en puissance du groupe hôtelier chinois Jin Jiang, déjà actionnaire du groupe à hauteur de près de 12% depuis fin février… mais qui pourrait monter à 20%.

Jin Jiang, vous connaissez ? Il va devenir difficile de réserver une chambre d’hôtel en Europe sans que cela remplisse ses caisses !

Jusqu’à présent, Accor (FR0000120404) considérait cette présence au capital comme « amicale » (une marque de confiance en quelque sorte… mais c’est en train de se transformer en un plébiscite, peut-être un peu envahissant !).

Jin Jiang n’est pas un inconnu sur la scène hôtelière française après le rachat pour 1,3 Mds€ du groupe Louvre Hôtels qui possédait les chaînes plutôt « entrée de gamme » comme Campanile, Kyriad, Tulip et Première classe.

En montant au capital d’Accor, à hauteur de 20%, le Chinois se diversifierait dans un créneau plus premium et s’ouvrirait grandes les portes du conseil d’administration, avec la nomination de 1 ou plusieurs représentants.

Reste à savoir si les autorités de régulation chinoises laisseront Jin Jiang agir à sa guise après avoir bloqué le rachat de l’américain Starwood (pour 13 Mds$) par l’assureur Anbang, au prétexte qu’un assureur ne pouvait détenir plus de 15% d’actifs étrangers à son bilan.

Accor pèse plus de 10 Mds$ (9 Mds€) et 20% du capital cela représente 2 Mds$, auxquels il faut rajouter les 1,5 Mds$ du groupe « Louvre ».

Jin Jiang est donc en train de devenir plus européen que chinois… Comment Pékin va-t-il le prendre ?

 

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire