2014 : Jeux et Enjeux pour les indices (partie 1/2)

Rédigé le 24 décembre 2013 par | Analyses indices, Apprendre la Bourse, Autres indices, Cac 40 Imprimer

L’année 2013 étant sur le point de sonner ses dernières heures, je vous propose aujourd’hui de porter un regard de long (voire très long) terme sur l’évolution des indices. Nous allons prendre des Unités de Temps Trimestrielles ou Annuelles.

Le but de cet exercice ? Cadrer les enjeux pour l’année à venir.

Evidemment, il n’est pas concevable de vous proposer ici un plan de trade sur ces Unités de Temps. Imaginez simplement qu’un signal technique se mette en place en UT Trimestrielle. Généralement, il faut 3 ou 4 bougies avant que le signal se valide… Avec 3 ou 4 bougies en Trimestriel, nous nous retrouverions fin 2014 avant d’avoir pu prendre position !

L’enjeu est donc simplement de mettre un cadre sur les indices dans une perspective investisseur (et non trader) et de déterminer quels sont les niveaux à surveiller en 2014.

Rapidement, le contexte…

Au niveau fondamental, les indices se sont vus propulsés depuis 2009 par l’afflux de liquidité en provenance des Banques Centrales et par leur obstination à maintenir des taux obligataires au plancher afin de permettre aux Etats de financer leurs déficits (donc leurs dettes) à moindre coup. Le tout afin d’éviter l’explosion du système.

L’afflux de liquidité n’avait donc pas vraiment d’autre choix que de se porter (entre autre) sur les marchés actions, sans pour autant se recycler dans les rouages de l’économie réelle.

Appréciera qui pourra.

Toujours est-il que les Banques en ont profité à plein et que les indices ont explosé à la hausse.

Cette situation pourrait progressivement changer en 2014 avec la mise en place du tapering (réduction progressive des injections de liquidité) et de nouvelles tentions sur le marché obligataire. Vous n’avez pas manqué de noter que la semaine dernière, l’agence de notation S&P a dégradé la note souveraine de l’Europe. Les marchés ont réagi à la hausse. La note souveraine de la France est quant à elle globalement sous surveillance négative mais là aussi… le CAC a fêté cette excellente nouvelle en continuant sa progression. Rappelez-vous en 2011 ce que de telles dégradations avaient provoqué sur les marchés !

Nous avons donc radicalement changé de paradigme sous l’effet de la mainmise des banques centrales. Les marchés restent soumis non plus à une quelconque logique économique mais aux déclarations / rumeurs que les institutions distillent, souvent de façon imprévisible.

Deux conséquences à cela :

  1. les raisonnements fondamentaux (qui pourtant devraient prévaloir !) seront systématiquement invalidés tant que la mainmise des Banques Centrales perdurera.

  2. dans cet environnement, il devient plus que jamais fondamental (sans jeu de mots) de s’appuyer sur l’analyse technique pour identifier les niveaux d’intervention visant à travailler les marchés et le timing de leur mise en place. Le tout sans oublier l’importance du money management (comme le trade sur CGG vous l’a largement prouvé).

Evidemment, en tant que trader, vous ne devrez avoir aucun a priori sur les marchés et vous devrez regarder les graphes de manière neutre et pragmatique.

Les niveaux à surveiller sur le CAC 40 pour 2014

Commençons par le CAC qui se trouve dans une situation particulièrement instable et qu’il va falloir gérer avec la plus grande prudence.

CAC
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Graphiquement, le CAC 40 se retrouve en cette fin d’année prisonnier d’une zone où s’affrontent supports et résistances majeurs :
– Le support se situe vers 4 100 points : le rectangle violet, qui était une résistance de long terme et qui est en passe d’être cassée.
– les prix se sont vite retrouvés confrontés à la résistance du canal vert. Après l’avoir brièvement touchée, ils sont rétractés pour former un doji d’hésitation (doji « porteur d’eau » pour les spécialistes). Je vous ai fait apparaitre ce doji, coincé entre support et résistance, dans le petit encadré du graphique.
Bien entendu, il reste encore quelques jours avant de clôturer cette bougie trimestrielle, mais si le rally de fin d’année poursuit son cours, il n’en sera que plus net (avec un corps de bougie encore diminué).

Synthèse :
– Les prix se retrouvent coincés entre un support et une résistance majeure de long terme. Ma position est donc « Neutre » tant que l’un de ces deux segments n’est pas cassé.
– La prochaine bougie trimestrielle sera donc déterminante. La validation du Doji ne sera faite que si la bougie suivante montre une attaque baissière via une figure de validation (harami baissier ou pénétrante baissière). Dans ce cas, l’objectif de retracement sera un retour sur la médiane (pointillés verts) du canal haussier vert (actuellement vers 3 600 points).

Pourquoi un biais baissier ?

– Tout simplement parce que si l’on observe le comportement des volumes depuis début 2012, on s’aperçoit que la hausse des prix s’est effectuée dans des volumes en constante régression (zone verte sur prix et volumes + Flèche orange sur volumes).
Donc, même si la hausse a été franche et nette à la simple lecture des prix, il n’en reste pas moins qu’elle ne s’est pas accompagnée d’une poussée des volumes qui l’aurait étayée. Au contraire, ces volumes étant en régression, le mouvement est fragile et visiblement loin d’emporter le consensus du marché. Seuls quelques investisseurs s’y sont hasardés.

– en prenant simplement un indicateur technique comme le Stochastique, nous pouvons constater que le marché est en passe de devenir suracheté (pastille rouge). Quoi qu’il arrive en cette fin d’année, il le sera de toute façon mécaniquement à l’ouverture de la première bougie trimestrielle en 2014.

Dans cette optique, je pense que même si la tendance actuelle est haussière, il convient au moins de temporiser tant que les prix sont au contact de la résistance et qu’elle n’est pas cassée. Les volumes et l’entrée en zone de surachat militent pour la plus grande prudence. D’où mon opinion neutre avec biais baissier.

Le CAC étant soumis à l’influence des indices Américains, je vous propose de regarder dès jeudi ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique sur deux des principaux indices U.S.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Vous aimeriez avoir un PEA parfait mais vous ne savez pas quelles actions choisir ? nous vous expliquons comment faire…

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “2014 : Jeux et Enjeux pour les indices (partie 1/2)”

  1. CAC en 2014 : Perspectives, niveaux et stratégie (s) : http://t.co/kPbCXdPAdR

Laissez un commentaire