2012 : 3 chances sur 4 de terminer dans le rouge

Rédigé le 18 janvier 2012 par | Autres indices Imprimer

1000% de gain potentiel, sans les risques des produits dérivés : recentrez-vous sur ce qui peut encore vous permettre de faire fructifier votre portefeuille !

Marc Mayor a déniché pour vous une opportunité unique. A la clé : 1000% de gain potentiel. Ce n’est ni une stratégie abracadabrantesque, ni un produit dérivé ultra-risqué… non, il s’agit d’une simple action, au potentiel de croissance extraordinaire.

Notre spécialiste a passé au crible les fondamentaux, l’activité, les premiers résultats, les finances, etc. Et son verdict est clair : tout est là ! Profitez-en sans attendre : avec des perspectives aussi pessimistes pour l’économie, la finance et les marchés, ce genre d’opportunités est rare.

____________________________________________________________________________________________________

Cher trader,

Voici un tableau qui nous permet de voir si les cinq premières séances du CAC 40 permettent d’anticiper la tendance de l’année sur l’indice.

J’ai repris les données de l’Almanach du Trader de 2009 (le dernier en date à ma connaissance), que j’ai actualisées des quatre dernières années.

Tableau: l'Almanach du Trader 2009
Pour agrandir le tableau, cliquez dessus

En 2009, ce petit guide, très bien fait puisqu’il regorge de statistiques, de comparaisons, de points pédagogiques, indiquait : « La performance des cinq premières séances est un indicateur avancé de la tendance annuelle. C’est vrai en France comme à l’étranger. Depuis 1988 (création du CAC 40), la performance des cinq premières séances sonne la tendance annuelle dans plus de trois cas sur quatre (75% pour le CAC 40 et 85,7% pour le Dow Jones) ». Autant vous dire qu’avoir un outil de décision qui vous donne raison trois fois sur quatre sans avoir à vous creuser la tête sinon à la sixième séance, est assez exceptionnel.

Pour pouvoir travailler un peu sur ces données, j’ai fait ressortir, en rouge, les anomalies : quand l’évolution du CAC 40 n’a pas été dans le même sens que les cinq premières séances.

Vous constatez avec moi qu’en actualisant les données avec les années de crise que nous vivons depuis 2008 (l’Almanach ne prenait pas en compte la clôture de 2008 pour des raisons évidentes de timing de publication), le score est un peu moins bon : les cinq premières séances indiquent la tendance dans 70% des cas (au lieu de 75%). Sept fois sur vingt-quatre, les cinq séances n’ont pas indiqué la bonne tendance de l’année (2012 reste encore en suspens).

Ce qui est assez troublant, c’est que jusqu’à 2008, les cinq premières « fausses » séances laissaient supposer une baisse… alors qu’il y a eu une hausse au final – sauf en 1994. Ce furent donc des années à bonnes surprises.

Mais depuis 2009, depuis la Grande Crise, depuis le début de notre Apocalypse Financière… bref, depuis que le-monde-tel-que-nous-le-connaissons s’écroule… c’est l’inverse : les cinq premières séances qui annonçaient une hausse se sont soldées par une année douloureusement négative. Comment diable est-ce possible ? Trouvez-moi les coupables ! Ah mais, cher trader… c’est-à-dire que nous vivons une période exceptionnelle.

Et comme le disait Simone Wapler, dans sa dernière stratégie : les marchés reposent sur un postulat qui est faux. (Vous en avez ici un simple extrait, mais si vous voulez lire l’intégralité de l’analyse passionnante de Simone et suivre ses conseils, commandez le dernier numéro de sa Stratégie.) Difficile d’appliquer donc des lois de normalisation statistiques face à un Cygne Noir.

Saletés d’années 2010 et 2011… elles étaient pourtant annoncées à la hausse, il suffisait d’acheter le CAC 40 et hop, de laisser filer jusqu’au 31 décembre ! Eh bien non… qui aurait pu prévoir, nom d’un p’tit bonhomme, que les Etats-Unis allaient perdre leur AAA en plein été, faussant les espoirs d’une hausse sur 2011 ? Qui, à part nous aux Publications Agora, pariait déjà sur la faillite des Etats dès 2009-2010 ? (fin de la petite auto-congratulation).

Que penser, à ce moment, des cinq premières séances de 2012 ? A priori, elles indiquent plutôt une année baissière. Ce qui me semblerait somme toute logique…

Voyons… la France a perdu son AAA… et sera à nouveau dégradée dans quelques mois… l’échéance électorale me donne plutôt envie de me pendre… et nos compétiteurs à l’ultime podium semblent si courageux pour fuir les vraies mesures que je réitère mon conseil de survie numéro un : apprenez à ouvrir une noix de coco.

Au niveau international… Mathieu nous expliquait hier qu’à deux ou trois détails près… tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes américains – mais qu’il valait quand même mieux couvrir vos positions.

Sérieusement, vous trouvez que le graphique des premières séances de 2012 donne envie d’acheter ? A court terme, nous avons un superbe double top qui laisse présager d’une belle chute dans les prochaines séances. « Mais c’est du court terme », me direz-vous. Oui. Sauf que je ne vois pas comment l’année pourrait s’améliorer à moyen, comme à long terme.

Graphique: CAC 40
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Je n’écouterais que moi… je prendrais deux ou trois trackers bears, histoire de protéger quelques valeurs prometteuses que je pourrais avoir en portefeuille. Je jouerais uniquement les bornes d’un canal bien défini. Simple. Restons simples.

L’ennui, c’est que Romain Delacretaz, le fondateur de l’Institut de la Bourse et trader sur le CBOE, vient de m’envoyer son article intitulé « 2012 sera une année de hausse ». Etrange : un haussier dans l’équipe… Nous verrons demain quels sont ses étranges arguments, histoire de nous donner peut-être un peu d’optimisme.

Sinon, vous, quelle est votre boule de cristal pour 2012 ? Laissez un message dans les commentaires du site, histoire de partager vos analyses.

Bons trades,

Nathalie Boneil

PS : Philippe Béchade était dans les bureaux de BFM lors de l’annonce de la perte du AAA. Si vous voulez lire l’analyse qu’il a pu en faire en direct, c’est par ici !

Mots clé : -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire