19e congrès du PCC : attention, la bulle chinoise va exploser !

Rédigé le 18 octobre 2017 par | A la une, Asiatiques, Toutes les analyses Imprimer

Xi Jinping, l’actuel et très certainement prochain président de la République populaire de Chine, a mis le paquet depuis le début de l’année pour approcher une croissance de 7% (contre 6,5% en 2016). En effet, il veut, comme ses prédécesseurs, arriver en position de force au 19e Congrès du Parti communiste chinois (PPC) qui s’ouvre aujourd’hui (le 18 octobre 2017).

La marmite chinoise risque d’exploser

PCCXi Jinping a pris beaucoup de risques, pour garantir sa réélection au sein du PPC. Pour le moment, tout reste sous contrôle. Le couvercle est bien fermé sur la marmite, les Bourses et bulles chinoises parfaitement alimentées. Chaque discours international est parfaitement policé pour ne pas faire de vagues. Mais une fois Xi Jinping reconfirmé… la marmite pourrait bien exploser. Or, un potentiel chaos financier en Chine ne resterait pas cantonné à ses frontières et affecterait durement nos économies occidentales.

Cela fait 10 mois que la PBOC (Popular Bank of China) injecte des dizaines de milliards d’équivalent dollar chaque mois, sous formes diverses. Le but étant de gonfler les chiffres et d’assurer la réélection de Xi Jinping à la tête du PCC.

Les USA pas dupes du village Potemkine chinois

Cela n’a pas échappé aux Etats-Unis qui ont déjà dégradé par deux fois la notation de la dette chinoise (le 24 mai par Moody’s et le 21 septembre par Standard & Poor’s).

Mais il s’agirait de ne pas trop chatouiller la Chine. Car si pour l’heure cette dernière ne bouge pas d’un pouce, il y a de fortes chances qu’une fois Xi Jinping réélu, elle se montre beaucoup plus hostile envers les États-Unis concernant leurs relations commerciales et financières. Car, faut-il le rappeler, la Chine est la plus grosse détentrice de dollars au monde. Il suffirait d’un rien pour qu’elle décide de mettre sur le marchés quelques millions de dollars… pour faire plonger le système financier dans un marasme incontrôlable.

La mariée du PCC était trop belle

Vous l’avez compris, Xi Jinping a embelli les statistiques pour assurer sa réélection. Mais une fois la fête finie et le maquillage retiré, comment vont réagir les Bourse de Shanghai et celle de Shenzhen ? Elles ont été dopées par des stimuli artificiels et le réveil risque de faire mal, très mal. Comment en profiter ? Gilles Leclerc a mis en place un plan pour parier sur la baisse de la Bourse chinoise. Ne perdez pas de temps : pour en savoir plus, cliquez ici

Xi Jinping au 19e plénum du Parti : Mao, c’est moa !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire